30/06/2015

Tour transalp : etape 3, Davos-Livigno, 133 km, 3000 D+

 

IMG_2405.JPG

Lever habituel, le petit train-train du coureur à étape commence à revenir. Les petits détails sont réglés comme du papier à musique. Petit dejeuner, bidons, vélos. Et déjà sous un soleil de plomb (il fait 26°, il est 8.15), nous faisons la connaissance du club des 3X20 d’Arville, qui vient en bus soutenir et remonter le moral de notre Francis, l’homme qui roule en sifflotant malgré 37 côtes froissées.

Comme d’hab, on attend Pierre pour rejoindre les blocs du départ et pour découvrir que le vieux couple Borquo-rochefortois n’est pas rétrogradé dans le bloc D et peut encore faire la causette avec le couple arvillo-luxembourgeois, les autres teams nous dédaignant de leur bloc B.

Départ neutralisé pendant 20 km, à une vitesse bien plus lente que les autres années et qui coutera à Richard une petite chute sur glissade de la cale sur le tarmac, engendrant un déreglage de son DI2 (c’est donc possible se dirent les béotiens). La fin de la neutralisation, donc le début de la course correspondait à la fin d’un tunnel en descente interminable (4,5 km) et au début du premier talus de la journée.  Arrivée à Tiefencastel, le trajet ne passait pas par le pied du col de la Bernina, mais par un tape-cul de 4 km avec une pente moyenne de 10%, et le coach qui avait trompé tout le team la vieille lors du briefing pleurait de grosses larmes de sueur en voyant la route normale serpentant dans le fond de la vallée. Soit on la rejoignait bientôt et on ne la quittera que 35 km plus loin. Cela montait,  un peu, beaucoup puis plus et cela descendait un peu avant de reprendre de l’altitude. Soit on nous avait vanté le paysage, mais avec une telle distance, eh bien oui, on se lasse…

Rapide descente vers Silvaplana, petit détour par St-Moritz, là où réside le Dr Ferrari pour entreprendre le Bernina pass, long de 15 km, mais aux pourcentages plus amitieux. Une vue splendide du glacier de la Bernina dans son cirque de neige nous rafraichira sur la route, comme le vent qui nous tombait droit dans la face. La fin de la montée, sur un long faux-plat semblait descendre, heureusement le flot du torrent et l’altimètre nous garantissaient l’inverse. Ce sera un passage difficile pour tout le team, et particulièrement Richard, qui à la suite de ses déboires mécaniques,  n’a pas assez bu.

Après quelques km de descente on termine la journée par 3 km assez pentus pour passer la Forcola di Livigno et débuter la récupération en moulinant vivement pour atteindre Livigno 10 km plus bas.

Bonne petite journée pour le classement, on remonte  quasi tous de quelques places, même le petit poney. Francis rajouterait que Bart Burry est maintenant premier du classement, mais cela ne nous regarde pas, Thierry.

Apéro sur la terrasse du magnifique hôtel ****, et là, la surprise du jour, Liz, enfouie de l’hôpital,  tel un animal sauvage, privé de liberté et de montagne, nous a rejoint pour la fin du périple, laissant son coude récement opéré, pendre sur la portière tout le trajet. On ne sait pas encore si elle va pouvoir dormir avec son homme, qui est en couple avec Franck, jusqu’à samedi.

Excellent repas gastronomique et coucher tôt, demain l’étape reine, sous le soleil….

 

image1.JPG

image2.JPG

image3.JPG

IMG_2394.JPG

IMG_2396.JPG

IMG_2397.JPG

IMG_2398.JPG

IMG_2399.JPG

IMG_2402.JPG

 

 

23:02 Écrit par Thierry&Phil | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/06/2015

2ème étape : Imst-Davos

2ème étape : Imst -Davos 135 kms et 3280m de dénivelé.

Ce matin au petit déjeuner, certains visages semblent un peu inquiet, grosse étape, a-t-on bien récupérer d'hier ? La bonne humeur reste de
mise tout de même.
Départ à 9h dans le bloc B pour Pierre, Tanguy, Frank, Richard, Thomas, Pat,Gary et Phil2, dans le bloc C pour IronMarc et son old timer, du coach et de son poulet.
Surprise au départ, nous faisons un détour par le centre du village où nous sommes accueillis par les enfants des écoles qui nous encourage muni de petit drapeau, on se croirait dans une étape de montagne du Tour de France.
Une fois Imst derrière nous, le ton est donné, les leaders reprennent leur marche en avant. Gary, qui a confié à son coéquipier être déjà "so tired" est un peu en retrait. Frank prend la poudre d'escampette, Richard ne le reverra qu'à l'arrivée.
Derrière Phil, Marc et Phil2 escalade la première difficulté presque ensemble, Phil les quittant quelques kilomètres avant le sommet. 
Un peu plus loin Francis avec la régularité d'un métronome et Thierry en mode préparation de l'étape du tour.
Une descente rapide sur une route pas toujours impeccable permet à Gary de revenir vers l'avant et de reprendre le tandem Tanguy-Pierre.
S'en suit une longue vallée de 40kms avant de débuter les grosses difficultés du jour.
Phil2 reprend Phil au bas de la descente et font route ensemble vers
le ravito, ce dernier décidant d'attendre Thierry. Malheureusement celui-ci sera victime d'un pneu éclaté suite à l'échauffement de sa jante carbone, l'équilibriste est resté sur sa machine fort heureusement, il pourra poursuivre grâce au prêt d'une roue de l'organisation.
Les choses sérieuses débute par un col de 4kms à 10%, pas de répit, la pente est régulière et sévère. Brève descente et nous recula face à un mur d'un kilomètre, heureusement, à plus de 10%. Pas moyen de reculer, enfin si mais... La seule solution, pousser, pousser et encore pousser sur les pédales. De l'avis de chacun, beaucoup d'énergie à été laissée dans ces pentes. Direction le gros morceau du jour, le Fluelapass et sa fin interminable.
La route qui nous mène au Fluela n'est pas non plus de tout repos, vent de face, légère montée avant la plongée vers Zernez. 
Virage à droite et le ton est donné, on entre dans le vif du sujet 7-8 puis bientôt 10% pendant 4kms ensuite ça s'adoucit entre 4-5% jusqu'à 5kms du sommet ou le pourcentage ne descendra jamais plus en dessous de 10%.
Le sommet atteint non sans mal, nous nous laissons meritoirement glissé vers Davos, lieu d'arrivé célèbre pour ses forums Européens et Mondiaux et surtout lieu des prochaines Reunion du team de Lux. 

N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires, à demain pour des nouvelles aventures. 


21:45 Écrit par Thierry&Phil | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

28/06/2015

1ère étape : Sonthofen - Imst

 

 

image.jpg 

1ère étape Sonthofen-Imst 121kms, 2250m de dénivelé via 3 cols dont le terrible Haltenjochpass et ses pentes à plus de 10%.
Ce matin, le rendez-vous au petit déjeuner est fixé à 8h mais l'excitation du départ semblé faire effet car la
Table du team de LUx est déjà bien fournie à 7h30.
Après le briefing de la veille et les derniers réglages, les attributions des équipes aux kiné et à nos directeurs sportifs, nous nous rendons en convoi au départ assez tôt afin de libérer nos accompagnants qui doivent emprunter une partie de notre route. Route qui sera d'ailleurs très encombrée malheureusement pour eux.
Les 2 équipes les plus expérimentées bénéficient d'un départ dans le bloc A tandis que
Les autres se retrouvent dans le bloc B.
Départ neutralisé pendant 7kms puis à l'assaut de l'oberjochpass comme apéro du jour, celui-ci sera avalé tambour battant par notre ami Gary, suivi de Franck et du trio Tanguy, Pierre et Pat.
Le rythme est très élevé dans la vallée qui suit et nous emmène vers le 2ème col de la journée au sommet duquel nous pourrons nous ravitailler.
Derrière nos leaders, Phil2 et Thomas font route ensemble bientôt rejoint par Richard. Le trio se séparera suite à un ennui technique de Thomas. Phil2 prenant un peu d'avance sur Richard rencontrera au ravito l'équipe Tanguy-Pierre suivie comme son ombre par Pat (les mauvaises langues disent qu'il n'a pas pris un relai...)
Derrière Phil et Thierry font route ensemble, notre poulet prenant un peu d'avance au sommet des cols afin de pouvoir descendre à sa main. 
Marc à son habitude, pour sa 10eme Transalp faisant route seul. Quant à Francis, les inquiétudes du départ semblé être dissipée comme ses mystérieuses douleurs aux côtés ...
Dernier col et quel col 14kms à 6% de moyenne mais avec 2kms au pied et 4 kms au sommet à plus de 10%. 
La montée sera, de l'avis de tous, très très dure, Thomas et Phil2 étant même pris de crampes. Ils se feront remontés par Richard et Marc mêmes si celui-ci pense ne pas avoir totalement récupérer et ayant une partie de la tête du côté de Nice ou son Ironwoman réalisera une performance de premier choix.
Imst en vue, chacun profite du buffet à l'arrivée et des morceaux de pastèques rafraîchissantes , la chaleur ayant eu raison des organismes.
Gary en 3h59, Pierre 4' derrière, le tandem Pierre-Tanguy en 4h12 s'étant débarrassé de Pat qui finira en 4h14. Richard devancera Phil2, Marc et Thomas.
Et puis Stupéfaction à l'arrivée, l'adage qui dit que les grands champions ne meurent jamais a une fois de plus été démontré, Francis déboule sur ma ligne d'arrivée pas trop marqué par l'effort, il réservera ses premières impressions à ses coéquipiers en déclarant "j'ai pas poussé..."
Retour à l'hôtel et nos jeunes Kiné font connaissance avec nos jambes meurtries et surtout avec leur première journée de labeur sur la Transalp... Les vacances sont finies !!!
Ce soir, resto bien sympathique et apéritif en l'honneur de notre pouliche de St Hubert, bon anniversaire Thierry :-) 

 

Et toutes nos félicitations aux nouveaux Ironman de la province : Eric Hemmer, Julien Deom et Jean Claude Macquet ainsi qu à Suzanne : respect !

 

image.jpg

 

image.jpg
image.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image.jpg

 

 

 

22:07 Écrit par Thierry&Phil | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |