20/08/2012

Etape 2 : Megève-Courchevel 107km, 2700 m

 

2.jpg

 

blason megeve.pngBon bien, c’est lundi et tous les travailleurs se remettent à la planche, nous n’y coupons pas non plus, le chantier commence à 8.00.

Nous avons passé une agréable soirée avec un  briefing assez inutile ; en effet, on nous présente les cols du lendemain (on les a déjà tous étudié depuis 6 mois) et ils oublient de nous prévenir des petites saloperies entre ces cols. Après en terrasse, nous avons mangé avec les 4/5 de l’équipe (Thierry W logeant loin de nous) le traditionnel plat de pâtes au saumon bien connu des cyclistes. Le coach seul alcoolique ayant son coming out de la bande commanda un petit pichet de vin, pour se rincer la bouche après toute cette eau bue depuis l’arrivée, et en quittant la table, seul 2/5 pouvaient conduire la voiture. Nous avons profité de cette soirée pour entreprendre des cours de québécois, on ne sait jamais que TDL irait rouler par là un de ces 4. En gros, Bordel = Tabernacle, Merde = Christ et Putain = Calice. Vous pouvez donc les utiliser seul, soit les mettre ensemble, ou bien les conjuguer genre « tabernacle de christ, je vais t’en calisser une ! ».

Au pti dej, chacun supportait sa propre angoisse ; Laurent devait nettoyer son vélo, Thierry W devait trouver des compagnons de chambre non ronfleurs la nuit prochaine, Richard devait passer sur le trône et Liz, elle se disait que le chantier du jour ne comportait qu’une descente et présentait la même dénivelée que celle de hier, donc la moyenne pourrait se mettre de travers. Le coach, lui, ne sait pas ce que Dieu a créé au deuxième jour, mais lui, ce jour-là, il ne fait jamais bien les choses et les fidèles lecteurs savent bien que sur la transalp, TDL rétrograde toujours après ce second jour. C’est ainsi que nous gagnerons le site de départ avec un seul insouciant à ce stade, Riccardo.

Descente de 10 pions où, en tête derrière les motos des marshals, TDL discute à la fraîche. Puis bardaf, tapis de fin de neutralisation et pied du col des Saisies, notre leader s’envole. Nous passons par Crest-volant et pour un 14 km de montée assez irrégulière, nous chauffons nos petits corps meurtris de la veille.

 

saisie3.pngsaisies2.jpgsaisies.jpg

 

 Top sommet pour Richard et 45 sec. derrière, Thierry ce qui nous permis de « faire la descente » de concert et cela restera un excellent moment de la semaine ; d’abord Thierry puis relayé par Richard, on en repris sans qu’ils puissent s’accrocher. Le moins prudent, le plus vieux, mais rassurez-vous dans les limites du code de la route. A  Albertville, nous prenons en peloton la direction de Moutier par une route de la vallée qu’ils disaient, mais après qq km, on tourne à droite et on va chercher une route à flanc de  vallée où cela monte et descend  sans arrêt : cela sera fatal à Thierry. Richard, jouera au chien de berger et se relevera pour que nos deux co-epic-piers entament les 23 km de montée vers Courchevel ensemble. Mais ce n’était pas le jour de la pouliche et son chien de berger parti, en éclaireur et en photographe, pour passer la ligne 8’ devant.

 

thierrypasse.png

 Mon dieu que cette montée a été rude, et pourtant, sur le papier, cela paraissait assez simple. Durant ces interminables km, je ne pouvais que me réjouir de ne pas gagner ici. En effet, le tour de France est passé 3 fois ici : Virenque à battu Ulrich pour 19000 euros et le gruppeto fût hors délai, puis il Pirato pris les lauriers, et enfin Valverde sauta Armstrong au sprint : que du beau linge !

 

Courchevel.gif

 

Les derniers km plus aisés, je terminais le chantier avec des membres du peloton parmi lequel le retraité d’Arville gazouillait l’an passé. Ils me demandent tous de ses nouvelles et ne peuvent pas croire qu’à un certain âge, la montagne est dangereuse. Puisqu’on en est aux messages perso, je dois remettre le meilleur souvenir de Will, avec qui je roule de temps à autres, à Martin. Je vous le dit TDL devient un acteur incontournable de ces évènements majeurs du calendrier.

La ligne franchie, Après la séance publique de cryothérapie,

 

thieryflot.png

 

 

c’est après notre apéritif au tremplin (les connaisseurs de Courche savent) que nous retrouvons ThierryW qui n’a pas eu de crampes, et Liz, qui a aisément gérer la dernière montée pour finir facilement dans les délais imparti (soit 15 km/H) : chapeau bas.

 

DSCF4138.JPG

 

Demain étape reine, cela nous remue bien les méninges, demain cela remuera ailleurs.

Si vous désirez les résultats de la course, TDL était 45/90 hier et si vous voulez plus d’info (temps de passage à chaque col, classements, photo et video, passez sur www.hauteroute.org, c’est rudement bien fait. Si vous voulez un autre éclairage, je vous conseille le blog de notre leader www.laflammerouge.com.

 

DSCF4144.JPG

courchevel.jpg                                                                            courche2.jpg

 

16:30 Écrit par Thierry&Phil | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Bravo à tous et surtout ...CHAPEAU LIZE !!!!!

Une place de glanée !!! 44/90 !!! régulier !!!
Attention... humilité de mise demain !!!!Ne pas jouer pour gagner...mais rouler pour arriver heureux;;et rester sur une bonne impression !!!!

Dites bien aux demandeurs de nouvelles que le pré-retraité d'arville n'a pas peur de la montagne !!!! seulement ... quand le mental n'est pas là !!!! vaut mieux s'abstenir !!!!

Bonne soirée à vous et bonne journée demain ... A chaque coup de pédale...on avance!!

Écrit par : willy | 20/08/2012

Bravo à tous! Continuez comme ça.

À demain pour de nouvelles aventures.

Thibaud

Écrit par : Thibaud | 20/08/2012

Bon anif a lize

Il y a d honorables membres du tdl qui ont termine la monteede courchevelle dans la voiture il y a deux ans ( non pas de noms)

Felicitations et attention le debut de la montee vers villard reculas est tres dure, prenez ensuite votre pied a flanc de montagne jusque huez la suite vous connaissez !

Hola dela playa del sol

Écrit par : Zic | 20/08/2012

Tabernacle! Impressionnant. Vous carburez au sirop d'érable je pense ;-)
Montée de courchevel, souvenirs, souvenirs (cfr allusion de Phil)

Bon brun pour demain

Écrit par : Quentin | 20/08/2012

Les commentaires sont fermés.