30/06/2012

Etape VII Trento - Arco : 102 km - 2.125 m dénivelé

 
podcast

etappe7.jpg

808 km plus tard et 18.900 mètres de dénivelés plus tard ........

DSCF4001.JPG

le Team de Lux est bien arrivé, Transalp finisher pour la 6ème fois

DSCF4002.JPG

le Team de Lux Super de Lux est bien arrivé

DSCF4003.JPG

le Team de Lux de Lidje est bien arrivé

DSCF4007.JPG

Gary du Team de Lux UK est bien arrivé aussi ( avec son équipier)

 

et après l'effort..... la réhydratation

 

DSCF4011.JPG

 

 

DSCF4013.JPG

 

merci à nos fidèles lecteurs pour tous vos commentaires, nous laissons le team de lux de lidje s'occuper du compte rendu aujourd'hui, à lundi pour plus de photos et le défriefing de chaque équipe

 

ci dessous le compte rendu de nos valeureux liégeois :

 102kms au programme.

 

Hier soir, la détente était déjà de rigueur, cela commence à sentir la fin …le plus dur est derrière nous.

 

Réveil un peu plus tard pour les équipes du Team de Lux, l’hotel se trouvant à peine à quelques mètres du départ. Ambiance détendue au petit déjeuner, le plaisir est le mot d’ordre sur cette dernière étape…

 

Premier soucis, l’old timer dArville a mal dormi, une fête regroupant quelques trois cents trentre trois Trentinois n’ont pas permis au team de lux super de lux de passer la nuit idéale avant l’effort ultime nous menant à la fiesta dont nous entendons parler depuis 7 jours …

 

Nous nous retrouvons tous dans le bloc B pour le départ neutralisé durant les 12 premiers kilomètres nous menant au Monte Bondonne rendu célébre par Charly Gaul (mais dans l’autre sens). L’ambiance est toujours détendue, la seule inquiètude étant de rallier l’arrivé sans encombre et sans crevaison, hein mon poulet ;-) …

 

La chaleur, la fatigue, les 7 jours de courses font que chacun gère ses forces ou ce qu’il en reste comme il peut. Grand Canyon et notre triathlète Britannique en tête, L’aigle de Kirchberg, le coach flanqué de son Zic, son sosie et notre ami Francis arriveront dans l’ordre au sommet du Monte Bondonne dont les 2 premiers kilomètres auront vite permis à chacun de juger des dernières cartouches disponibles.

 

Après un bref ravitaillement au sommet, nous entamons une descente ou Gary pendra le meilleur définitivement pour le gain symbolique de l’étape au sein de Team de Lux. Au prix d’une descente fort bien menée, Phil et son sosie reprendront Thierry au pied de l’ultime col de cette Transalp 2012.

 

Dernier ravito, zappé par Thierry, et nous repartons à l’assaut du Passo del Ballonne, dernière ascension de cette Transalp, dernier col au sommet duquel, Phil, après avoir gentillemment attendu son ombre pendant les 5 derniers kilomètres d’ascension, celle-ci étant en panne d’essence, lèvera le poing vers le ciel en signe de victoire … 6ème Transalp accomplie, bravo les amis, chapeau bas et respect pour ce que vous avez accompli.

 

Une brève descente, ou Thierry, après nous avoir attendu, nous a montré la technique de l’appel-contre appel avant une épingle droite digne des meilleurs pilotes de rallye.

 

Mission accomplie, c’est main dans la main sur la ligne d’arrivée, que nous retrouvons Grand Canyon et Gary déjà arrivé quelques minutes avant nous. Il nous reste à attendre Marc, qui avait manifestement décidé de faire cette Transalp en solitaire, et notre old timer qui arriva un brin en retard suite à un bris de chaîne suspect. En effet, si son visage était marqué de quelques marques d’huile de chaîne, ses mains par contre étaient aussi propre que celle du bébé qui vient de naître …

 

Il nous restait à rejoindre Arco en convoi Team de Lux afin de passer la ligne d’arrivée en équipe, le sentiment du devoir accompli …

 

La pré-fête avant la pasta party pouvait commencer … le Team de lux ayant ses habitudes à une terrasse proche de ligne ou toutes les équipes associées pouvaient déguster quelques rafraichissement amplement bien mérité.

 

Mais que retenir de cette Transalp version 2012 ?

 

Pour le Team de Lux de Lidje, que du bonheur … L’organisation, le parcours, l’expérience humaine, mais avant tout  l’ambiance.

 

Le vélo, ce sport, cette passion que nous avons en commun nous a permis de regrouper de personnes d’horizons différents, de nationalités différentes, des générations différentes autour d’un seul et même projet.

 

Des gars de la province du Luxembourg, un Luxembourgeois, un triathlète Anglais, 2 Liègeois, 2 jeunes étudiants dont les soins ont été aussi précieux que leurs bonnes humeurs, un accompagnateur Néerlandophones, le tout dans une seule et même équipe pour un seul et même but, nous ne voyons pas quelle plus belle conclusion nous pouvons faire tant cette semaine n’aura été que plaisir et détente.

 

Merci à Phil, pour ton organisation sans faille, à Thierry pour tes précieux conseils, tes profils des cols quotidiens et ton expérience de la Transalp. Merci à Marc, pour tes traductions de tous les menus des hotels et pour tes blagues qui vont nous manquer, elles ne sont pas normales, elles sont supers ;-). Merci à Gary pour ta bonne humeur et ta sympathie. Merci à nos kinés pour avoir supporté quotidiennement nos petites bobos, nos bonnes et nos mauvaises journées. Merci à Aurèle de nous avoir conduit à bon port chaque jour. Merci à Francis pour nous avoir recruté et permis de partager cette Transalp avec toi .

 

 

 

 

17:46 Écrit par Thierry&Phil | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

29/06/2012

Etape VI Crespano Del Grappa - Trento : 146 km - 2.740 m dénivelé


podcast
 

 

etappe6.jpg

 

Doté d’un professionnalisme sans faille, nous avions déjà reconnu hier les 20 premiers KM de l’étape d’aujourd’hui, en vélo et pour parfaire cette reconnaissance, nous l’avons refait ce matin en voiture, pour ce rendre compte, 1h plus tard, que nous ne pouvions attaquer dès le début de la course, celle-ci étant neutralisée jusqu’au premier col.

 

DSCF3962.JPG

 

 

Pour revenir à hier soir, souper à …. 14 ( avec Martin et le team veltec) sur la terrasse de l’hôtel  pour fêter l’anif de no’t thierry , celui-ci prenant à son compte le prosecco, en échange il reçu ….. une paire de pneumatique qui lui rappellera la transalp 2012 pendant son entrainement pour 2013. Etonnant, il n’y avait que des tables de ….  Femmes autour de nous, et oui l’Italie jouait contre l’Allemagne, nous ne vous apprenons rien. 

 

Retour en chambre pour colorer le blog des photos du jour, en regardant d’un œil distrait le foot.  Petite négociation  entre clim et fenêtre ouverte, la fenêtre ouverte l’emporta et …. mal nous en pris, il fallut 1h30 au poulet pour s’endormir et thierry se releva en pleine nuit pour mesurer les décibels : 65, notre fenêtre donnant directement sur tous les moteurs de toutes les clim de l’hôtel qui fêtaient la victoire de devinez qui. Merci monsieur Quies pour votre invention, il faudrait juste penser à vendre des paquets de 4 et pas de 2 boules.

 

Vu la distance entre notre hôtel et la ligne de départ ( 15 km en faux plat montant), nous avions opté pour un transport « équipe pro », les voitures déposant les coureurs à côté de la ligne de départ, re discussion sur l’heure de lever et départ, le old timer toujours à l’heure voulant partir à 7h30 pour effectuer 15 km en voiture pour un départ à 9H. La majorité l’emporta : départ « cul dans la voiture  et vélo dans le coffre » à 8 heures pétantes. 

 

Réveil sur 6h20 au lieu des 6h30 traditionnelles, et devinez qui vient frapper à la porte de notre chambre à 6h18 , déjà en équipement team de lux, valise et vélo en main, vous l’avez dans le mille, francis le old timer toujours à l’heure.

 

Après le petit dej, direction parking de l’hôtel et viva Italie, nous constatons que le barillet de la serrure de la porte de la voiture de thierry avait disparu, on a donc essayé soit de voler la voiture, soit de voler les effets présent à l’intérieur car les seringues destinées à l’équipe de Lidje se trouvaient dans leur chambre. A première vue, rien n’a été volé à l’intérieur. Au même moment, Marc réalise que sa voiture a subit le même sort. Re-viva Italia qu’on vous dit.  L’hôtel essaye de contacter la police locale qui ne sait pas se déplacer avant ….. demain.

 

Malgré nos déboires, nous prenons la route du départ où tout le team de lux et équipes associées ( Martin), se retrouvent dans le même bloc : le B.  A signaler une troisième amende de 50 francs suisses à charge cette fois de l’aigle du kirchberg pour maillot et cuissard non règlementaire.

 

IMG_0275.JPG

IMG_0278.JPG

 

 

Non seulement nous autorisons des équipes à nous accompagner ( team de Lidje, team UK) et que celles-ci se permettent de terminer avant nous ( nous allons revoir les critères de sélection pour l’année prochaine) mais encore il faut les nourrir, Phil2 et Gary ayant oublié leurs gels et barres.

 

  Départ neutralisé pendant …… 22 km pour cette étape qui est la plus longue de la semaine avec …. 146 km.

 

UG_STT12_06_12.JPG

 

Nous attaquons le premier col , le Foza , long de 14 km à 6 de moyenne avec ses 22 virages, soit 1 de plus que l’Alpe d’Huez pour un km de moins. Fabuleux col à flanc de montagne, taillé dans le roc.

 

UG_STT12_06_33.JPG

 

 Il fait déjà chaud, très chaud, mais il en faut plus pour arrêter le team de lux de lidje, qui arrache le macadam, la deuxième moitié du team de lux les perdant de vue dès le pied du col.  L’aigle du Kirchberg, attiré par les sommets, dépassa thierry à 5 km du sommet et c’est dans cet ordre que nous basculâmes avec Phil et Gary aux fesses de thierry, bascule non pas sur une descente classique mais sur un haut plateau où les grands plateaux s’en donnèrent à cœur joie pendant 20 km vent de face avant d’entreprendre la descente hyper technique vers le pied du deuxième et dernier col de la journée le Passo della Fricca, soit 23 km à 6 % mais comme on a déjà mangé un long col de 30 km, on se croyait psychologiquement prêt. Il n’en fut rien, car la chaleur s’invita. Et pas 25 degrés, sur toute l’étape la température moyenne était de 31 degrés avec une température max de ….. 42 degrés ( vous avez bien lu),

 

UG_STT12_06_44.JPG

 

ce fut donc une montée à l’arrachée, mendiant des seaux d’eau mais nous nous contentions également de ….  Gouttes (pour en laisser aux suivants)  à chaque spectateur que l’on rencontrait. Certains ont même envisagé de s’arrêter en chemin pour acheter une petite boite de boisson américaine bien connue.

 

UG_STT12_06_43.JPG

 

On en a bavé, si nous avions pris un soupçon d’embonpoint chaque soir au resto, nous sommes repassé en déficit  dans ce foutu fourneau.  Malheureusement le sommet franchi (chacun dans sa bulle) le devoir n’était pas encore accompli, il nous restait encore 34 km de descentes vertes, rouges et noires, les vertes face à un redoutable vent de face.

 

À ne pas lire pas le CLAN :  malgré que son coeq se trouvait 5 minutes derrière lui, donc que toute prise de risque était totalement superflue,  et même si son coeq avait été devant, le risque n’en valait pas la chandelle ( passer de la 253 ème place à la 250 ème place ), celui-ci eut la frayeur de sa vie , je le cite «  dans une descendinette quelque peu ondulée, un gros camion me bloquait le passage, comme ma devise bien-aimée est une ardeur d’avance et non pas un peu de patience, mal me pris de passer la 5 ème pour doubler celui-ci. Quelle ne fut pas ma stupeur en m’engageant d’apercevoir une voiture verte pilotée par un homme à la tête verte et la bouche grande ouverte. S’en suivirent quelques figures de style de types dérapage arrière incontrôlé, un pied sur la roue avant, un pied sur la roue arrière, lâché du guidon, pour me retrouver ….. en tête de la file de la descente (choix le plus raisonnable)  alors que pour le même prix j’aurais pu prendre le pare brise de l’homme vert, terminer dans la benne du camion. »  Rassurez vous il est arrivé à bon port.

 

Arrivée à Trento, sur la place du Dome et sa célèbre fontaine,

 

UG_STT12_06_54.JPG

 

 où de l’équipe de Lidje savourait leur remontée infernale ( ils commencent à léviter) , suivi de Gary , la surprise anglaise, la surprise de saint hubert, la surprise de villers sur lesse, celle du Kirchberg et cerise sur le gâteau, le old timer toujours à l’heure qui (  nous citons ) «  eut la socquette en titane, décolla dans toutes les ascensions, tira tous les groupes sur le plat , eut une course parfaite pour arriver juste avant la clôture. ( note de la rédaction : cela valait bien la peine de stresser les autres coureurs du team pour partir à l’heure, tout cela pour arriver….. en retard).

 

DSCF3971.JPG

 

 

DVCI0048.JPG

DVCI0095.JPG

DVCI0071.JPG

 

 

Et le classement vous demandez vous depuis une semaine, ben si on vous ne vous en parle pas c’est qu’il vaut mieux ne pas trop  le claironner sur tous les toits, vu notre âge et c’est tout à fait normal vous nous direz ( et nous acquiescerons), nous reculons au classement général par rapport aux autres années (surtout l’équipe team de lux super de lux, quand à nous cela va, il faut bien garder un certain niveau).  L’équipe de nos valeureux liégeois se rapproche du top 200 ( sur 650 équipes il faut le rappeler) et le team de lux UK nous talonne.

 

Les photos suivent.

 

18:24 Écrit par Thierry&Phil | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

28/06/2012

Etape V Falcade- Crepano Del Grappa : 129 km - 3.047 m dénivelé

 
podcast

etappe5.jpg

 

Jour J-1 qu’on vous disait hier, et le Team de Lux a pris de la bouteille pendant la nuit et s’est réveillé en catégorie ….. grand masters, soit 100 années cumulées  pour les 2 honorables membres de l’équipe, soit à la 37 ème place en grand masters, malheureusement il nous faudra atteindre une prochaine participation pour basculer dans cette catégorie et nous allons encore pleinement profiter de notre dernière année dans la catégorie des jeunos.

 

Et oui, le coach aussi connu sous les pseudonymes :  pouliche de saint hubert, membre fondateur du tdl ( il aime le rappeler), eddy 2 et également récemment sous ceux de petit poney de saint hubert et petit sapin ( transalp 2012, voir la photo ci-dessous caché derrière grand sapin ) se rapproche à grand pas de la tranche d’âge de la maturité.  

 

Pour ceux qui feindraient de ne pas comprendre :

 

 

 

 c’est l’anniversaire de Thierry aujourd’hui 

 

et bien que ce ne soit pas (encore) Noêl, petit sapin ( Thierry)  s’est réveillé avec un petit cadeau en dessous de son oreiller offert par son coéquipier :

 

IMG_0269.JPG

 

 

 

Il était écrit que ce ne serait pas le seul cadeau aujourd’hui,  tant lui-même que son coèq ayant encore chacun une surprise dans leur musette ( voir plus bas).

 

Bon cela étant dit et cela étant fait, revenons à notre course chérie car le reste ne nous regarde pas, mon cher Thierry.

 

 Après un souper sympa dans une salle à manger sympa et typiquement italienne (ici , ils ne parlent plus deutsch) nous avons encore ferrailler pour « votre plaisir » puis nous avons été interpelé par un bruit grave et continu. Nous sortons sur la terrasse pour voir au soleil couchant un type qui fumait un énorme pipe ( ?), non, il n’y a pas de fumée, c’est une corne de montagne sonnant un petit air d’anniversaire ( ?) non  un air de montagne devant un magnifique paysage de cimes taillées au bistouri ( ?) non au rasoir. Quand tout le monde regardait un match de football, nous avions d’autres occupations. Nous avons ainsi passé une bonne petite nuit dans une chambre typiquement italienne pour récuperer avant l’étape reine de cette semaine, juste réveillés par un horde de voitures typiquementt italiennes se lançant à full speed devant l’hôtel.

Comme chaque matin, petit traitement spécial pour le plus jeune coureur de l'équipe

 

IMG_0493.JPG

 

Etape reine que l’on peut résumer ainsi ; un col à froid de 12 pions qui culmine à 2.000 mètres, ou cela devient une habitude nous repassons devant notre hôtel,  où Thierry se détacha, étant le seul à avoir chauffé la mécanique, vite repris par l’aigle du Kirchberg, la haute montagne étant le territoire des rapaces.  Un rikiki de descente ( 5km) avant d’enchainer avec le Posso Rolle, qui comme son nom l’indique était …. roulant et comme son nom ne l’indique pas offrant une vue au sommet sur l’aiguille de San Marcello (rien à voir avec notre ami de lîdje), avant de se coltiner 50 ( vous avez bien lu cinquante) kilomêtres de descente (fort) vent de face et d’enchainer 30 ( vous avez bien lu trente) km d’ascension pour croiser le Monte Grappa.

 

DVCI0006.JPG

 

Thierry, Marc ayant pris la poudre d’escampette et jouant au chat et à la souris, l’un dans les montées, l’autre dans les descentes. Francis se faisant se faisant sucrer son tour au point d’eau rajouté en dernière minute par l’organisation suite aux chaleurs importantes au pied du col. Chacun dans sa douleur  sauf Phil et son sosie qui , se croyant au tour de France en direct, se la jouèrent  en équipe, en se relayant façon team sky dans le col de Joux Plane, l’un avec un leader quelques minutes devant, l’autre avec son leader quelques minutes derrière.

 

Passage à 17 % où nous avons eu la même réflexion : ah si tire-fesse ( aka max le kiné) était là.

 

 Thierry, dans une  forme d’anniversaire, se voyant déjà remporter l’étape ( de l’armada team de lux) , ne vit pas venir le danger d’outre manche et se raccrocha à l’espoir de remporter l’étape de l’armada team de lux continental. Après ce chemin de croix de 30 km ( avec un dénivelé de 1.600 mètres), il ne nous restait plus qu’à inverser le dénivelé de ….1.600 mètres et ce en 20 km de virages dangereux et serrés.  Mais l’armada passa sans anicroches.

 

On se croyait déjà arrivé mais il restait 7 km de faux plat montant ( pour ne pas dire montée) jusqu’à Crespano del Grappa où Gary franchi la ligne en premie

 

IMG_0270.JPG

 

r suivi de Thierry qui s’offrit la victoire de l’armada team de lux continental pour son anif, son coèq lui apportant la victoire d’équipe tdl, talloné par les valeureux liègeois ( mais un peu cramé) puis par l’équipe des grands masters légèrement retardée suite à la longue queue au ravito eau ( dixit francis).

 

Chaud il faisait la ligne d’arrivée franchie ( 37 degrés), la chaleur et la fatique aidant,  la révolte grondait, notre hôtel se trouvant …. à 15 km, mais rassurez vous tout s’arrangera autour d’un bon verre de vin ce soir .

 

 Re-crevaison en direction de l hotel, la quatrième, on ne doit plus vous rappeler pour qui ……..

 

Photos, vidéos podcasts etc suivront après le souper.

 

Ici Bassano Del Grappa, à vos commentaires.

 

Vous avez le bonjour des gens de lîdje

IMG_0271.JPG

et de notre directeur sportif

DVCI0061.JPG

 

 

 

 

19:23 Écrit par Thierry&Phil | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |