29/06/2012

Etape VI Crespano Del Grappa - Trento : 146 km - 2.740 m dénivelé


podcast
 

 

etappe6.jpg

 

Doté d’un professionnalisme sans faille, nous avions déjà reconnu hier les 20 premiers KM de l’étape d’aujourd’hui, en vélo et pour parfaire cette reconnaissance, nous l’avons refait ce matin en voiture, pour ce rendre compte, 1h plus tard, que nous ne pouvions attaquer dès le début de la course, celle-ci étant neutralisée jusqu’au premier col.

 

DSCF3962.JPG

 

 

Pour revenir à hier soir, souper à …. 14 ( avec Martin et le team veltec) sur la terrasse de l’hôtel  pour fêter l’anif de no’t thierry , celui-ci prenant à son compte le prosecco, en échange il reçu ….. une paire de pneumatique qui lui rappellera la transalp 2012 pendant son entrainement pour 2013. Etonnant, il n’y avait que des tables de ….  Femmes autour de nous, et oui l’Italie jouait contre l’Allemagne, nous ne vous apprenons rien. 

 

Retour en chambre pour colorer le blog des photos du jour, en regardant d’un œil distrait le foot.  Petite négociation  entre clim et fenêtre ouverte, la fenêtre ouverte l’emporta et …. mal nous en pris, il fallut 1h30 au poulet pour s’endormir et thierry se releva en pleine nuit pour mesurer les décibels : 65, notre fenêtre donnant directement sur tous les moteurs de toutes les clim de l’hôtel qui fêtaient la victoire de devinez qui. Merci monsieur Quies pour votre invention, il faudrait juste penser à vendre des paquets de 4 et pas de 2 boules.

 

Vu la distance entre notre hôtel et la ligne de départ ( 15 km en faux plat montant), nous avions opté pour un transport « équipe pro », les voitures déposant les coureurs à côté de la ligne de départ, re discussion sur l’heure de lever et départ, le old timer toujours à l’heure voulant partir à 7h30 pour effectuer 15 km en voiture pour un départ à 9H. La majorité l’emporta : départ « cul dans la voiture  et vélo dans le coffre » à 8 heures pétantes. 

 

Réveil sur 6h20 au lieu des 6h30 traditionnelles, et devinez qui vient frapper à la porte de notre chambre à 6h18 , déjà en équipement team de lux, valise et vélo en main, vous l’avez dans le mille, francis le old timer toujours à l’heure.

 

Après le petit dej, direction parking de l’hôtel et viva Italie, nous constatons que le barillet de la serrure de la porte de la voiture de thierry avait disparu, on a donc essayé soit de voler la voiture, soit de voler les effets présent à l’intérieur car les seringues destinées à l’équipe de Lidje se trouvaient dans leur chambre. A première vue, rien n’a été volé à l’intérieur. Au même moment, Marc réalise que sa voiture a subit le même sort. Re-viva Italia qu’on vous dit.  L’hôtel essaye de contacter la police locale qui ne sait pas se déplacer avant ….. demain.

 

Malgré nos déboires, nous prenons la route du départ où tout le team de lux et équipes associées ( Martin), se retrouvent dans le même bloc : le B.  A signaler une troisième amende de 50 francs suisses à charge cette fois de l’aigle du kirchberg pour maillot et cuissard non règlementaire.

 

IMG_0275.JPG

IMG_0278.JPG

 

 

Non seulement nous autorisons des équipes à nous accompagner ( team de Lidje, team UK) et que celles-ci se permettent de terminer avant nous ( nous allons revoir les critères de sélection pour l’année prochaine) mais encore il faut les nourrir, Phil2 et Gary ayant oublié leurs gels et barres.

 

  Départ neutralisé pendant …… 22 km pour cette étape qui est la plus longue de la semaine avec …. 146 km.

 

UG_STT12_06_12.JPG

 

Nous attaquons le premier col , le Foza , long de 14 km à 6 de moyenne avec ses 22 virages, soit 1 de plus que l’Alpe d’Huez pour un km de moins. Fabuleux col à flanc de montagne, taillé dans le roc.

 

UG_STT12_06_33.JPG

 

 Il fait déjà chaud, très chaud, mais il en faut plus pour arrêter le team de lux de lidje, qui arrache le macadam, la deuxième moitié du team de lux les perdant de vue dès le pied du col.  L’aigle du Kirchberg, attiré par les sommets, dépassa thierry à 5 km du sommet et c’est dans cet ordre que nous basculâmes avec Phil et Gary aux fesses de thierry, bascule non pas sur une descente classique mais sur un haut plateau où les grands plateaux s’en donnèrent à cœur joie pendant 20 km vent de face avant d’entreprendre la descente hyper technique vers le pied du deuxième et dernier col de la journée le Passo della Fricca, soit 23 km à 6 % mais comme on a déjà mangé un long col de 30 km, on se croyait psychologiquement prêt. Il n’en fut rien, car la chaleur s’invita. Et pas 25 degrés, sur toute l’étape la température moyenne était de 31 degrés avec une température max de ….. 42 degrés ( vous avez bien lu),

 

UG_STT12_06_44.JPG

 

ce fut donc une montée à l’arrachée, mendiant des seaux d’eau mais nous nous contentions également de ….  Gouttes (pour en laisser aux suivants)  à chaque spectateur que l’on rencontrait. Certains ont même envisagé de s’arrêter en chemin pour acheter une petite boite de boisson américaine bien connue.

 

UG_STT12_06_43.JPG

 

On en a bavé, si nous avions pris un soupçon d’embonpoint chaque soir au resto, nous sommes repassé en déficit  dans ce foutu fourneau.  Malheureusement le sommet franchi (chacun dans sa bulle) le devoir n’était pas encore accompli, il nous restait encore 34 km de descentes vertes, rouges et noires, les vertes face à un redoutable vent de face.

 

À ne pas lire pas le CLAN :  malgré que son coeq se trouvait 5 minutes derrière lui, donc que toute prise de risque était totalement superflue,  et même si son coeq avait été devant, le risque n’en valait pas la chandelle ( passer de la 253 ème place à la 250 ème place ), celui-ci eut la frayeur de sa vie , je le cite «  dans une descendinette quelque peu ondulée, un gros camion me bloquait le passage, comme ma devise bien-aimée est une ardeur d’avance et non pas un peu de patience, mal me pris de passer la 5 ème pour doubler celui-ci. Quelle ne fut pas ma stupeur en m’engageant d’apercevoir une voiture verte pilotée par un homme à la tête verte et la bouche grande ouverte. S’en suivirent quelques figures de style de types dérapage arrière incontrôlé, un pied sur la roue avant, un pied sur la roue arrière, lâché du guidon, pour me retrouver ….. en tête de la file de la descente (choix le plus raisonnable)  alors que pour le même prix j’aurais pu prendre le pare brise de l’homme vert, terminer dans la benne du camion. »  Rassurez vous il est arrivé à bon port.

 

Arrivée à Trento, sur la place du Dome et sa célèbre fontaine,

 

UG_STT12_06_54.JPG

 

 où de l’équipe de Lidje savourait leur remontée infernale ( ils commencent à léviter) , suivi de Gary , la surprise anglaise, la surprise de saint hubert, la surprise de villers sur lesse, celle du Kirchberg et cerise sur le gâteau, le old timer toujours à l’heure qui (  nous citons ) «  eut la socquette en titane, décolla dans toutes les ascensions, tira tous les groupes sur le plat , eut une course parfaite pour arriver juste avant la clôture. ( note de la rédaction : cela valait bien la peine de stresser les autres coureurs du team pour partir à l’heure, tout cela pour arriver….. en retard).

 

DSCF3971.JPG

 

 

DVCI0048.JPG

DVCI0095.JPG

DVCI0071.JPG

 

 

Et le classement vous demandez vous depuis une semaine, ben si on vous ne vous en parle pas c’est qu’il vaut mieux ne pas trop  le claironner sur tous les toits, vu notre âge et c’est tout à fait normal vous nous direz ( et nous acquiescerons), nous reculons au classement général par rapport aux autres années (surtout l’équipe team de lux super de lux, quand à nous cela va, il faut bien garder un certain niveau).  L’équipe de nos valeureux liégeois se rapproche du top 200 ( sur 650 équipes il faut le rappeler) et le team de lux UK nous talonne.

 

Les photos suivent.

 

18:24 Écrit par Thierry&Phil | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Un petit mail pour vous souhaiter une bonne fin de course et un bon annif à Thierry. Zic arrive à ne pas descendre du vélo pour courir ou nager durant les étapes? a bientôt on the bike.

Benny

Écrit par : Benny | 29/06/2012

Toujours un bonheur de suivre les aventures des petits hommes verts, vous allez me faire regretter de ne pas être grimpeur.
Bon anniversaire au coach avec un jour de retard.
Portez haut les couleurs.

Écrit par : Damien | 29/06/2012

Salut a tous,
Content d'apprendre que tout se passe bien malgre certaines visites inattendues et autres frayeurs d'etape...
Bonne chance pour cette derniere etape!

Thierry Sagaspe

Écrit par : Thierry Sagaspe | 30/06/2012

Bonne chance Phil' et aux autres...

Écrit par : Nico | 30/06/2012

BRAVO A TOUS ET MILLE EXCUSES A THIERRY POUR NE PAS LUI AVOIR SOUHAITE SON ANNIVERSAIRE .J'APPRECIE LA DIVERSITE DES CADEAUX OFFERTS CAR L'ANNEE DERNIERE IL AVAIT EU DROIT A DES PNEUS!!!JE NE COMPRENDS PAS QUE FRANCIS SOIT TOUJOURS LA TETE DE TURC DE L'EQUIPE CAR SI VOUS NE L'AVIEZ PAS VOTRE VIE SERAIT DIFFERENTE.TOUT CECI AVEC DE L'HUMOUR PAS BELGE MAIS PRESQUE.
FELICITATIONS A TOUS ET AMITIES SINCERES.

MA PORTE EST GRANDE OUVERTE SI PAR BONHEUR POUR MOI VOUS ACCEPTIEZ AU RETOUR DE FAIRE ESCALE A BRIEY.

Écrit par : gerard | 30/06/2012

Les commentaires sont fermés.