27/06/2012

Etape IV San Vigilio-Falcade : 107 km - 2.561 m dénivelé

 

 
podcast

 

etappe4.jpg

video de la 4 ème étape

http://youtu.be/SkUEWKjE0Ys

 

A jour J-1 ( on vous expliquera demain),  Il était écrit qu’aujourd’hui serait la journée du coach ( aka le membre fondateur du tdl)  et que son fidèle domestique  ( ze iron chicken) allait enfin être remercié de 5 années de bons et loyaux services et bénéficier d’une journée de repos ( il devrait en être ainsi également pour les 2 prochaines étapes)

 

Comme vous l’avez remarqué, les nouvelles d’hier se sont fait attendre, le village de San Vigilio n’étant pas encore desservi par l’ASDL, et quand une horde de 1300 cyclistes débarquent voulant tous surfer sur internet, les connections explosent. On peut vous dire qu’on en a bavé pour poster le blog d’hier.  

 

IMG_0253.JPG

 

 

 suivi d’un  excellent repas gastronomique et 2 verres d’Amistar, (elle n’est pas belle la vie ? take 1) . Avec pour couronner le tout un deuxième dessert apporté par un maitre pâtissier local, copain de Phil, des glaces artisanales 5 goûts. Donc en résumé, après petite piscine (avec vue sur la montagne) et grand massage par grand sapin, le reste de la soirée fût un peu foireuse, manger trop tard, trop gras, avec l’ordi sous les yeux comme un bon geek qu’on est pas.

 

IMG_0482.JPG

 

Bref heureusement la vue et le bon vin.

 

IMG_0248.JPG

 

 

Nuit qui commence à être trop courte, d’autant  plus que  l’on s’est levé plus tôt pour vous plaire. Mais enfin, soleil inondant la vallée, le sourire  d’Evelyne,  la plus belle des étapes, voilà ce qui nous a poussé à s’habiller en petit cuissard et maillot vert. Rajoutez à cela que nous n’avons pas besoin  du traditionnel  échauffement puisque la course débute par 4 km en descente neutralisée.

 

Et pan c’est parti pour 107 km et 4 montées.

 

UG_STT12_04_19.JPG

 

Dans cette petite descente, petit gymkana entre des cyclistes qui crèvent ou petent leur chambre, entre les bidons ejectés par les soubresauts de la route ; tout le TDL réussit cet exercice. Puis long faux plat de 20 pions pour atteindre le pied du passo Gardena, la porte du sublime (demandez à sir Alex, notre voyageur solitaire). Petite descente et remontée par le passo Sella, encore plus beau, pour arriver au premier ravito.

 

UG_STT12_04_20.JPG

 

 pendant ce temps nos accompagnateurs se la coulait douce

DSCF3943.JPG

DSCF3947.JPG

Gran Canyon,  Phil2 , l’aigle luxembourgeois et enfin le petit poulain de Saint Hubert s’y rejoindrons. Thierry, y perdit le plus de temps, car pour une fois, le cheval de trait gaumais n »était pas là pour lui remplir son valeureux bidon, ni pour lui tendre son petit morceau de pastèque. Dépité, il reprit la route en pensant que les gens de maison, c’est plus ce que c’était, mon bon monsieur. Violente descente vers Canizei pour aborder le Fédaia par son côté le plus tendre (pour une fois que l’organisation nous évite les gros pourcentages, on va pas se plaindre). Une  montée de 10km  pour aboutir à un grand tunnel qui débouche sur un site extraordinaire.

 

UG_STT12_04_38.JPG

 

 

 Un lac, des rocs, un glacier et un ravito que nous dévalisons entre liègeois et ancien liégeois naturalisé borquin. Fabuleuse descente avec des grandes lignes droites à fort pourcentage où nous perdîmes Gran Canyon. C’est donc une petite doublette (177A et 95B) verte et bleu qui atteindra les dernières rampes pour arriver à Falcade. 8 km avec deux à 8% où le « nouveau » couple faillit déjà se séparer (y paraît que c’est comme cela maintenant) mais ils se rabibocheront pour croiser la ligne main dans la main.

 

DSCF3951.JPG

 

 

Gran Canyon, Marc et Francis puis Gary les rejoignirent. En route vers l’hôtel, on avait cette mauvaise impression d’avoir oublié quelque chose et de fait, Thierry lança : « Eh les gars, vous avez vu Phil, aujourd’hui ? ». « Ah ben oui, il était sur le bord de la route avec sa chambre à air plate en main dans la dernière descente » nous avoua Gary (notre anglais n’est pas très fort). Demi-tour, retour sur l’aire d’arrivée où le Phil chaussait ses nike pour rejoindre l’hôtel en running  (ainsi, si il crève, c’est plus facile à réparer).

 

Phil se retrouve donc avec 3 crevaisons  en quatre jours, comme à son habitude, il prend le tonnerre pour les autres membres du team.

 

Petit repas italien sur la terrasse et retour en chambre pour enchaîner douche, compex, massage, blog, études des photos, debriefing de l’étape passée, briefing de l’étape à venir et petits besoins naturels.

 

 

 

 

54px-Feltre-Stemma.png

19:28 Écrit par Thierry&Phil | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Toujours un plaisir de vous lire,je suis attentivement votre
progression.Phil,Thierry et Francis, Marc des équipes soudées.
Les autres également ,en fait des renforts.
Tous courageux,téméraires,masosssss.
Vous êtes des vernis.
Bonne continuation à tous ,ainsi qu,aux accompagnateur Aurel et les jeunes kinés...........Joss

Écrit par : Cambrai | 27/06/2012

Plus besoin de regarder les belles images du Tour pour s évader, vos descriptifs font rêver :-)
Merci pour les voyages par procuration

Écrit par : Quentin | 28/06/2012

Très beau compte-rendu comme d'habitude. Le parcours est plus qu'exigeant respect les gars.
Une bonne partie du chemin est derrière vous...courage!

Écrit par : Thibaud | 28/06/2012

BON ANNIVERSAIRE au petit poney de Saint-Hubert!!!
Gros bisous de son CLAN et bravo à tous

Écrit par : clan | 28/06/2012

Le petit poney de St Hubert avait mangé du cheval aujourd'hui ... Et du pur sang svp ;-)

Écrit par : Phil2 | 28/06/2012

Les commentaires sont fermés.