26/08/2011

ETAPE 6 PRA-LOUP/AURON

 

etape6_0.gif

Après  le repas d’avant-hier où autour de la table, il y avait un retraité, un fonctionnaire, un ostéopathe, un violoniste professionnel et un « mécanicien », hier soir sur la place de Barcelonnette, autour de la table, nous étions un israélien, un americain, un allemand et deux petits belges, c’est cela aussi la magie des courses à étape de prestige ; un melting pot très enrichissant.

La nuit fût excellente avec un réveil à 7 heures, on se croirait un dimanche. Excellent petit déjeuner et lâcher des sacs à 7.30. Nous avons rendez-vous dans Barcelonnette et nous partons en convoi pour rejoindre le peloton descendant de Pra-Loup juste au pont de l’Ubaye,  super bien synchronisé, comme par magie.

Francis, le seul coureur du TDL en activité du jour (et ici de la semaine) a mis au point la tactique du jour : Thierry doit coûte que coûte être au sommet avec lui pour lui faire la descente et le  propulser  dans la dernière montée du jour afin qu’il puisse remonter de 4 places au général et se retrouver 90ième. Il a écrit sur sa main les numéros des coureurs le précédant (le 253, 263 et 246 ai-je pu lire). Il ne peut malheureusement jouer le maillot gris du meilleur vieux.

Vous connaissez tous le bonnet de nuit, cette petite récompense bien alcoolisée  qui tombe dans les jambes,

bonnette6.jpg

nous, nous avons eu droit à la Bonnette de jour, qui  est une récompense quand on l’a descendue et qui laissera des souvenirs dans les guibolles. A Jausiers, virage à droite et le chrono démarre, Francis le suit mais le pôvre Thierry coince dès les premiers mètres. Le vieux seigneur en voyant le peloton le passer ne peut que se poser des questions : Est-ce la fanfaronnade de Pra-Loup ? Est-ce la température déjà trop élevée ? Est-ce ces verres de vin d’hier (car avant-hier il n’avait bu que de l’eau). Et ainsi, de nouveau seul pour la montée, dépassé par les diesels de la course qui nécessitent quelques km pour se mettre en jambe,  il a eu le temps d’y cogiter. Ceci dit, cette montée n’est guère propice aux méditations d'un vélo solitaire, les points de vue sont magnifiques,

bonnette.jpg     

la route serpente sans arrêt, les marmottes nous chantent la berceuse et la montée est assez irrégulière. Plus on s’élève et plus le vent nous fait violence, il fera 8° au sommet de la cime à plus de 2800 mètres. Les trois derniers km se montent comme sur un terril, nous sommes dans du mineral noir comme du charbon. Et le dernier km, on doit rassembler toute l'energie résiduelle, car ici ça grimpe sec, j'emploiererai un peu la technique arvilloise, soit  le zig-zag pour atteindre la cime.

bonnette1.jpg

 

26082011restefonddbutdescente-140x140.jpg

 

Et là, après le petit ravito, on peut voir la première plaque avec direction Nice, whoaw.

bonnete4.jpg

Thierry en brave petit chienchien de son papa aura donc jusqu’à présent uriné sur tous les sommets passés cette semaine, mais pourquoi emmener l’urine là-haut ? 30 km de descente où le vent  jouera ses tours pendables pour rejoindre St Etienne de Tinée. Là débute la dernière montée du jour, vers cette charmante petite station de ski d’Auron. La route est large, la déclivité ne dépasse pas 8% et elle ne dure que 5 km. Comme d’habitude, Francis restera bien au chaud toute la journée et comme hier, Thierry grappillera quelques places au scratch lors de la dernière côte, tandis que Martin, bien devant, aura rempli son appareil photo de merveilleuses images.

 

DSCF3519.JPG

 

L’arrivée a lieu juste sur la place centrale du village, devant notre hôtel et pour la première fois, nous ferons du ravitaillement habituel notre pitance de midi, soit des toasts au jambon ou au saucisson, du camembert, des chips, du coca et de l’eau.  Encore une étape inoubliable, mais il y en aura eu tant cette semaine..... Petit capuccino et sieste bien méritée, après cette trop courte étape, sont au programme. Dernière séance de compex avant…… juin 2012 et la transalp, car croyez-nous, demain pas d’hôtel, pas de chambre, donc plus de récupération. Nous dirions même que cela va être un encrassement du tonnerre avant de prendre la navette pour Genève où nous attend la TDLmobile et le traintrain quotidien. A ce sujet, on ne peut vous assurer une retransmission demain, vu le programme du jour……

logo_AURON_hiver-132x87.jpg

16:04 Écrit par Thierry&Phil | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

un plaisir de lire chaque jour un récit de l'étape.
Thierry me semble un peu blasé de sa forme de grimpeur.Francis toujours quelqu'un à battre?........
Arrivé dans les délais toute la semaine
c'est déjà une fameuse perf.
La fin approche et l'après dernière étape devrait être 'joyeuse'
Demain petite criq......Joss

Écrit par : Cambrai | 26/08/2011

Allez les gars... une derniere etape et vous pouvez plongez dans le grand bleu... salut de Soelden. M

Écrit par : Marc | 26/08/2011

Martin, Francis, Thierry,
Félicitations avec vos résultats, vius entrez dans les annales de ce niouvel evénement phare du cyclosport. Un bravo particulier à l'ecrivain de ces pages passionantes, qui mérite bientôt le prix Nobel pour la littérature sportive !! Bonne fête à la baie des Anges, et bon retour demain.
Salutations de Solden sous une pluie incroyable.
Marc

Écrit par : Marc | 27/08/2011

Les commentaires sont fermés.