29/06/2011

5 eme Etape : Livigno - Ponte Di Legno

Soirée en demi teinte hier soir, grosse galère pour mettre le blog à jour et pour y joindre les photos, problème résolu ce jour.  Trombes d’eau ( heureusement en début de soirée) mais chouette resto Italien pour terminer la soirée et où vos 3 équipes favorites se sont goinfrées, l’une de pâtes, l’autre de filet pur poivre vert frites ( ??????) la dernière de fruits de mer. Le tout couronné comme chaque soir par une glace 2 bolos.

Nous nous sommes endormis avec 2 gros soucis en tête, comment allons nous nous habiller demain pour affronter de possible conditions météo défavorable et plus important comment nous allions franchir le Mortirollo, sur papier le col le plus pentu et aux pourcentages les plus importants que nous n’ayons jamais fait. Malgré cela nous avons dormi comme des loirs.

Réveil comme d’hab a 6h30 et regard angoissé par la fenêtre. Miracle il ne pleut plus mais il fait couvert et les routes sont toujours mouillées. Thierry pousse un soulagement , il ne devra pas passer par un changement de freins et garde ses roues carbones/boyaux. On récupère notre lessive remise la veille toute propre et toute sèche et nous voilà ré-appareillé pour cette étape.

Où est le temps oµ le TDL s’échauffait avant  l’étape ? Où est le temps où le TDL décrassait après l’étape ? et oui c’était le temps ou nous étions encore jeunes et fougueux.

Vu le temps c’est à la dernière minute que nous rejoignons les box de départ.

 

TT-2011-05-Livigno-PdL-H-Profil.jpg

 

 Et pas le temps de s’échauffer non plus sur les premiers kilomètres, ceux-ci ne sont pas neutralisés et on attaque directement la montée du Passo d’Eira pour ensuite enfiler le Passo Foscagno et la longue descente vers Bormio.Le TDL se retrouve dans la descente.  Cela roule de nouveau très vite, on se croirait à une cyclosportive plate , on se casse les guibolles pour accrocher le groupe sans trop penser à ce qui nous attend . Premier ravito où nous enlevons sous maillots coupe vents, veste coupe vent, surchaussures, manchettes, mouffles, écharpes, bottes  etc ( on garde quand même notre cuissard). 

2 km plus loin arrivée à Masso, non de village bien choisi pour qualifier les 1200 mabouls qui vont tenter de gravir ce que nos 2 envoyés spéciaux du TDL avait reconnu il y a 5 jours. Leur rapport était alarmiste, terrifiant, nous mettant en garde et doutant de notre habilité à franchir ce haut lieu du cyclisme italien, nous suggérant même un contournement tout plat du Mortirollo.

Pour les non cyclistes d'entre vous, le Mortirolo est long de 12,1 km pour un grimpée de 1300 M avec un dénivelé moyen supérieur à 10% dont 1 km à 14%. (si vous ne voulez pas nous croire, demandez à Lance et à Frère Tuck).

 

MortiroloW.gif

 

 

Mais fidèle à nos engagements, nous passons  devant l’église (non pas de signe) mais un passage sur le petit, plus petit. Et la longue procession débute, alternant danseuse et bec de selle pour ne pas lever la roue avant. La pente se dresse de plus en plus et de plus en plus longtemps, les replats se font de plus en plus rares, mais on progresse, mètre par mètre. Il faut bien dire que les mètres de Phil et marc paraissent plus court que pour lereste de latroupe TDL. Surtout ne pas regarder le compteur, ni la distance (il en a pour 12 km, je vous en remets une tranche ?). Apres les 48 virages du Stelvio, on vous présente les 38 du Mortirolo, .  Heureusement les cinq derniers km sont plus roulant , enfin, 8/9/10 comme dirait José-la-science. Dernier ravito au sommet et fabuleuse descente dans la vallée de Ponte di Legno. Il nous reste 15 km en faux plat montant, vent de face. Là Phil, qui prenait un petit café dans un bistrot, se relance au passage du groupe du Seigneur. Il prend de suite la tête et fait exploser le peloton, enfin seul le coach… C’est ça le travail d’équipe, se dit-il en voyant le groupe disparaître au loin. Le grand Phil mettra quelque temps pour décrocher le groupe et reprendre sa place devant son fidèle coéquipier, qui lui, ne l’a jamais abandonné pour aller rouler à Chypres ou au Gentleman avec des « étrangers ».  Ceci dit, petit à petit, on reprendra le groupe de devant et on les laissera derrière quand on passera la ligne.

Belle étape, un peu courte, le TDL reprend du poil de la Bête.

 

DSC_0094.JPG

 

 

DSC_0098.JPG

 

 Francis termine quelques minutes derrière, suivi de la branche intrernationale, Aucun soucis pour nous tous.

Comme d’habitude, Gérard, qui commence à se faire des amis et amies sur le site d’arrivée (ah, la french touch) nous attendait pour les photos traditionnelles sur la ligne, la valise pleine de boissons fraîches et de nos menues affaires de rechange. Après avoir visité le Stelvio, il est passé par le Gavia pour nous rejoindre. Le gps est en mode vélo, il faut croire. Il prend des notes, comptant faire un stage pour les cyclistes de ses nombreux clubs.-

Quand aux résultats, l'aigle de RamelDANCH signe une 4ème victoire (des membres du TDL)

 

DSC_0090.JPG

 

mais keine chance, il a juste omis de lire le règlement qui précise que le temps est pris sur le 2ème de l'équipe. Belle remontée quand même de n'ot Francis et de Marc qui gagnent une trentaine de places et se retrouvent au Général à la 300 ème place toutes équipes confondues .

 Quand au team de lux intenational ils pointent à la 291 ème place .

 

DSC_0104.JPG

 

 Le team de lux quand a lui gagne 6 places et se retrouve 209 ème.

 

DSC_0103.JPG

 ici Ponte Di Legno, à vos commentaires.

22:11 Écrit par Thierry&Phil | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Bravo les gars. Passionnant de lire ces résumés et regarder ces magnifiques photos.

Bonne continuation à tous.
Thibaud

Écrit par : Thibaud | 30/06/2011

A vous tous bravossssssss
3 équipes du team,des assistants,même un mécano,un porteur d'eau,des supporters,qui dit mieux
Objectif vaincre la montagne.
Une course dans la course........surement.
Porter les couleurs du team une fierté.
Bonne route et bientôt......la fête.
Vous lire un plaisir.
Avec retard bon anniversaire Thierry(prob. ordi)........Joss

Écrit par : Cambrai | 01/07/2011

Les commentaires sont fermés.