26/06/2011

1er étape : Sonthofen-Imst

Bon, ben ça, c’est fait. La première étape est déjà dans le rétroviseur et toutes les brebis de TDL ont rejoint la bergerie.
Comme d’habitude le soleil est apparu et a baigné la journée de ses rayons dévastateurs. 32° de moyenne, oscillant entre 25 et 39.
Les kws dans la voiture. La crème solaire sur les guibolles, transalp, on est là.
Superbonne nuit pour toutes les équipes dans ce joli coin retiré du reste du monde. Par contre le réveil fut douloureux pour nos voisins (l’équipe XX1) et aussi pour nous par conséquence. En effet, une voiture avec des gyrophares bleus est venue se parquer devant la porte de l’hôtel, ensuite un boucan, comme si on déménageait et jetait des sacs par la fenêtre dans la chambre d’a côté nous a sorti de cette douce nuit.
Rustique petit déjeuner à 7.30, relecture du blog ou nous nous rendons compte que nous avons posté un peu tard hier, 40 visites vers 21.00 quand le facteur est passé à 22.30. et que la chambre voisine de l’hôtel nous souhaite bonne course. Les policiers sont reparti, et nos amis ont retrouvé le sourire. La seule chose bizarre de ce réveil, c’est que les sac des grandmasters sont bien plus léger à charger dans la voiture et qu’il y a des taches rouge sang dans la cour.
Echauffement en douceur après avoir quitter notre Gerard Cyrille Guimad à ses preocupations de manager (Parlez-en à Aurèle).
A Sonthofen, on retrouve de vieux amis, Martin entre autres et on profite à fond de ce moment de pur plaisir, on est dedans, tout roule, un vent favorable …. Et pas encore de douleur.

 

9.00 et pan, on est « evoye » comme on dit. 7 km neutralisé pour arriver au premier petit col : l’Oberjocht et Voir l’Aigle déployer ses ailes pour s’en aller vers les sommets. La tactique employée par ces fin tacticiens semble bien être la tenaille, car le petit grand père reste calé à nos fesses.
On passe rapidement la frontière pour arpenter les routes autrichiennes. Le parcours ressemble pourtant à des montagne russes, où on roule à la vitesse du peloton d’une centaine de coureur muliticolorés. Le TDL participant au relai, histoire de ne pas trop perdre son temps, car il faut bien dire que la plupart de nos acolytes craignent le dernier col de la journée. Il s’agit du Hahentoch, son pied part à du 9 % sur les deux premiers km, puis cela se radoucit et puis cela se termine par 5 km à du 10%...

DSC_0016.JPG

 malgré la chaleur ambiante, les sueurs sont froides chez certains.
Au km 70, Phil à la petite vessie stoppe au premier ravito avec comme mission de rapporter de l’eau à son faible coéquipier qui continue sa route dans un petit peloton mené par les belges (des Anversois et le petit cheval). Il accomplira sa tache au mieux et distribua les bidons… 2km avant le deuxième ravito (vieillirait-il ?).
Pour une fois, ce col nous paru plus court que d’habitude. Cette fois, pas de vache sur la route, mais un embouteillage de motos, de voitures, d’ancêtres, de campingcar et des centaines de cyclistes qui tentent de se frayer un chemin, devant mettre pied à terre (on réclamera à la direction de course pour ces arrêts qui pénalisent notre temps final). Le sommet franchis, il nous restait 17 km de belle descente (merci à Benoit pour les boyaux montés).

DSC_0043.JPG
Et la tenaille me direz-vous ? eh bien la vieille machoire, celle qui devait nous rattraper et nous scotcher dans le dernier col n’a pas bien fonctionné. Passé un certain âge, ou cela va trop vite, ou cela ne bouge plus. Trop de rouille ou bien selon le vieillard, trop de toux durant l’étape.

DSC_0053.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Quoiqu’il en soit, cela change nos plans : dès à présent et sur le reste de la course, nous roulerons avec Francis, nous le ravitaillerons, le prendrons en photo, bref, on ne le lâchera pas et lui non plus.
Arrivée à Imst, nous retrouvons Gérard en bon état et après sa première journée de travail et il peut être fier. Le team international sur les talons de Francis,

DSC_0047.JPG

nous rentrons à l’hôtel pour le programme d’après course (douche-compex-piscine- massage musculaire pour les uns, kiné respiratoire pour d’autre, automassage pour certain-sieste blog souper puis dodo.)
Bonne nuit de notre première étape.
NB : nous remercions René et Emile qui ont ce jour, lors de la Marco Pantani Giordana, repéré le Mortirolo que nous grimperons avec moins de craintes mercredi. Nous attendons leur débriefing et cela devrait être rapide car là bas l’orval est à 7 euros. Nous leur souhaitons un bon retour, quoiqu’ils peuvent le remonter avec nous dans quelques jours, si cela leur chante.

20:14 Écrit par Thierry&Phil | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Me voilà,

Très content d'avoir recu vos nouvelles.
Ni seulement les equipes de T.L. ont bien passée's l'étappe mais votre copain monsieur Gilbert a fait aussi une performance fantastique.
Thierry a roulé avec une main et Gilbert a gagné sur une jambe !!!
Ici en Belgique il fait aussi beau. (28°)
Je vous souhaite une bonne nuit et pour demain faites attention à Francis , car il est capable (après le epo....) de vous laiser tous après lui !!!!

Bonjour à tous et bonne route pour Gérard.

Écrit par : WELVAERT AURELE | 26/06/2011

Hell Phil and Thierry
congratulations to stage 1
i wish you a save and successful ride to arco
all the best
Karl

See you 2012 for the 10. anniversary

Écrit par : Karl | 26/06/2011

Ce n'est pas déjà assez que je dois remonter le moral de mon cher co-équipier Pepito Schautteeto...maintenant je dois encore en plus lui cacher vos écrits... Il partira à la revanche demain, les coups de fouet sont déjà scotchés sur son vélo ::)) bonne nuit à tous de la chambre 201.
Et une petite pensée pour Aurèle qui nous manque pour redresser son cousin sur le vélo. En een prettige avond voor Luc!

Écrit par : Marc/aigle/Lance | 26/06/2011

Salut les amis,

Je vois que vous avez bien démarré votre trans'alp. Prenez-y du plaisir surtout!

Bonjour à tous les membres TDL!

Eric

Écrit par : Eric Ska | 27/06/2011

Bonjour à tous,

j'espère que l'étape du jour s'est bien déroulée. Inutile de vous dire qu'en lisant le récit du premier jour, j'avais déjà un filet de bave qui coulait le long de la joue... Bonne continuation et profitez à fond. Que la force soit avec vous!

Écrit par : Benoit | 27/06/2011

Heureusement que le soleil donne de l'ombre aux photos et m'empêche de voir mon TAMALOUP ..............Courage et surtout bon anniversaire à Thierry. BIZZZZZZZZZZZZ

Écrit par : Marie-Laure | 28/06/2011

Les commentaires sont fermés.