10/07/2010

A défaut d’avoir accompli ce que l’on voulait on a fait ce que l’on pouvait.

 

Que retenir de cette 4ème Transalp d’affiliée ( 5 ème en comptant la Transaustria).

 

Mon ambition personnelle était assez (très) élevée,  un top 125 toutes catégories confondues ( l’année dernière nous avions terminé 170 ème).  Je me suis entrainé en conséquence depuis le 15 novembre, soit 8.200 km, la plupart du temps seul en privilégiant les dénivelés, les intervalles  et la vélocité, avec d'abord 3 mois de VTT et ensuite 5 mois et demi de route.   Mes données à l’entrainement et en test de puissance étaient également prometteuses. D’après Robert, mon entraineur, je devais être en mesure de tenir 300 W dans les  premiers cols ce qui devait me permettre de tenir ….. le premier peloton ( ????) dans ces mêmes cols.

 

Il n’en fut rien, la Transalp est une course par équipe de 2 et le temps est pris sur le deuxième coureur.  Pas question donc de faire le guignol devant et d’abandonner son équipier à son sort. Ce n’est pas ma mentalité. Mon équipier  ne disposant pas des mêmes facilités d’entrainements que moi,   est arrivé en moins bonne forme que les années précédentes sur cette transalp.  Je ne m’en plains pas et je l’accepte.  Pendant les 2 premières transalp, j’avais toutes les difficultés du monde à  le suivre  et comme dirait celui-ci la roue tourne.  J’ai connu ce que c’était la galère et d’essayer de s’accrocher coûte que coûte  avec dans la tête cette impression que l’on est le boulet de l’autre.  Cela m’a aidé à mieux relativiser l’autre côté des choses

web-TTBD0376

Je me suis donc appliqué à essayer d’aider de mon mieux mon coéquipier pendant cette transalp, ce qui n’est pas évident en montée. Vu qu’il est meilleur descendeur que moi, il ne me restait plus que les maigres portions de plat entre les cols et jusqu’à l’arrivée pour l’abriter derrière ma roue. Dans une épreuve de plus en plus relevée au fil des années, notre classement est le meilleur que l’on aurait pu obtenir et on s’est vraiment battu jusqu’au dernier mètre ( avec même une sortie de route à 50 mètres de l’arrivée de la dernière étape) et quel bonheur de passer ensemble la ligne d'arrivée après ces 7 dures journées.

web-TTBE1658

 Après 4 Transalp, chaque membre de  l’équipe Team de Lux Transalp a donc vécu,  sur le bitume,  tant les bonnes que les mauvaises galères.  Mais au final, on a vécu pendant une semaine comme de vrais coureurs, sur une course par étapes très très difficile, avec le nez dans le guidon tous les jours et ce dès le départ, dans un décor de rêve, avec une organisation qui n’a rien à envier à l’organisation d’un grand tour pro, avec un encadrement ( Aurèle et Luc) dont on ne peut sous estimer l’importance et avec la stimulation et la joie de vivre de nos amis du Team Super De Lux et last but not least, sans la moindre crevaison, sans le moindre ennui mécanique ni la moindre chute.

 

Tant sur le vélo ( mais aussi à  côté) nous avons vécu une semaine que je ne suis pas prêt d’oublier , semaine qui me (re) donne l’envie et la motivation de m’entrainer dur pour une  prochaine édition.

web-TTBD1336

Je ne peux pas terminer ce petit débriefing sans une spéciale dédicaces  :

 

Aurèle et Luc nos directeurs sportifs : jullie beseffen niet hoe belangrijk jullie waren voor ons.  Met jullie “joie de vivre” , aanwezigheid en hulp hebben jullie onze vermoeheid en pijn laten vergeten.  

 

Francis et Marc ( Team Super de Lux) : vous étiez les meilleurs, sans la moindre discussion et qu’est ce que l’on s’est marré ensemble ….

 

Tous  ceux qui nous ont soutenus pendant cette transalp en lisant nos comptes rendus sur le blog et en postant des messages de soutien. Cela nous a fait vraiment plaisir.

 

A Lance de Remy-Champagne, Guy et Peter :  where were you ? ????  missed you there .

 

To Robert my coach,  (no) thanks for the hard work you are giving me. It will pay one day J  http://www.2peak.com

 

To Uwe the best photographer in the world. Thanks for letting us using your wonderful pictures.

 

A ma famille

 

Mon EPO (musicale) qui m’a accompagnée pendant mes 360 heures d’entrainement : le son du 9-2, 9-4, 113, Kery James , Mafia K'1 Fry, Mélanie, Ideal J, La Rumeur, Iam & Medine (don't panik). Street Life.

 

Thierry, my team mate. We will come back ( i hope).

 

On n'est pas condamné à l'échec. Team de Lux, humble mais fier de l'être.

 

lpd6s

 

If you want to contact the Team De Lux Transalp , you can do this by clicking “commentaries” on this page or on our team de lux  facebook page

 

16:32 Écrit par Thierry&Phil dans Algemeen, Vrije tijd | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.