03/07/2010

7 ème et dernière étape : Trento-Arco : 100 km 2650 mètres de dénivelé.

 

 

etappe07
Après un excellent repas hier soir sur la  place du dôme de Trento, suivi d’un dos bolos pour certains, tres bolos pour d’autres  et un direct au lit pour le plus fatigué,  nous passons une nuit reposante dans une chambre climatisée. C'est la plus belle chambre dela semaine.

Suite à une course automobile d’ancètres dans le Monte Bondone, nous devions partir à 7h30 ce qui voulait dire se lever à 5 heures et ce afin que les derniers concurrents puissent basculer au dessus du Monte Bondone avant les ancêtres ( on ne sait quel départ prendra françis) . Vu l’état de fatigue des troupes  l’organisation décida de modifier le parcours en rajoutant 10 km et en grimpant le Monte Bondone par son versant sud. Soit le côté plus facile mais avec 4 km de montée en plus et surtout un départ à 9H, comme d'hab.

Thierry, quand il appris que la montée légendaire était délaissée, lui qui avait dormi avec le maillot de Charly Gaul et qui comptait passer en tête au sommet avant le représentant du Luxembourg, en fut très peiné. Pour rappel, le Monte Bondone fut le théatre d’une étape d’anthologie au Tour d’Italie 1956 où la course s’arrêta au ¾ de la montée suite aux violentes chutes de neige et c’est feu Charly qui gagna l’étape haut la main, complètement gelé sur son vélo, on dut le passer au sèche cheveux pour le décongeler et l’enlever de celui-ci.

La tactique de l’équipe pour aujourd’hui avait été minutieusement mise au point en accord avec  nos directeurs sportifs et elle était quelque peu audacieuse .  Phil devant rouler de concert avec Thierry jusqu’à 5 km du sommet du Monte Bondone puis partir seul pour se ravitailler au sommet et basculer en tête afin que l’équipe se rejoigne soit dans la descente soit au bas de la descente pour ensemble, soit Thierry derrière Phil,  s’attaquer à la deuxième  et dernière ascension du jour et de cette trasnalp. Là, Phil devait s’arrêter seul au ravito pour rejoindre plus loin dans l’ascension le cheval de st hubert et rebelotte à 3 km du sommet afin de se retrouver dans la descente vers l’arrivée.

DSC02467

_DSC9296

Après 10 km de faux plat descendant, on s’attaquait à l’avant dernière saloperie de cette Transalp.  Deux premiers pions à 10% : tout le monde ahane et sue, la chaleur est bien là. On pense à nos collègues dans la croix de fer sur la marmotte. Marc, en force, part donc passer le sommet en tête de notre team en bon luxembourgeois d’adoption qu’il est.

_DSC9449

Les 6 prochains km sont plus cool, dans des champs et des villages puis on repart en long lacets dans une forêt dense et où les pourcentages de montée ne descendent pas sous le 9. Phil porte les bidons et les w-cup. Il me donne de quoi survivre jusqu’à notre prochain meeting point et part en souplesse. Heureusement les trois derniers km sont presque plats et le ravito réparateur nous attend au sommet. Une descente de pur bonheur nous ouvre les bras. Pas technique pour 1 sous, sur une grande route, sans épingle, ce n’est pas ici que Saint Hubert sautera Villers/Lesse…

Au pied, la longue procession reprend, et dans un long faux plat, le TDL se réforme. Nous enchaînons une série de tunnels quelques courtes montées et descentes sur Ponte Arche, la base du dernier col de la journée, celui que nous avons déjà escaladé 3 fois. Thierry donne ses dernières forces, il évite le ravito quand Phil fait les courses dans ce dernier "super"marché. Le col se monte en trois marches sans gros pourcentage, Thierry avance. Le destinataire étant plus loin que prévu, la livraison de Phil  sera plus tardive et les bidons déjà tempérés. Le cheval de St Hubert n’est pas très content sur la température de l’eau mais bon on est trop loin pour faire demi tour. A peine la marchandise livrée ( et toujours impayée), le borquin renvoie le gaumais à l’attaque pour effectuer les 2 derniers km seuls et basculer en tête. Il rencontre un retraité belge en vacances sur ces routes. Renseignements pris il habite…. Arville. 

Ils feront la descente de concert, dépassant Marc .Premier quart de la descente, pas de thierry, moitié de la descente pas encore de thierry, la tactique était elle trop osée. Que nenni, qui nous dépasse à 500 mètres de l’arrivée, le vélo Merckx avec ( chance) toujours  son cavalier en combinaison de contre la montre et en casque profilé.

Il ne nous reste plus qu’à en découdre avec le dernier survivant du team super de lux, dernier tournant à 90 degrés  avant l’arrivée et un tout droit tant pour thierry que pour Francis. Heureusement la route était plate et une voie de dégagement était présente ( un banderole freina Francis comme un avions aterissant sur un porte-avios et le rejeta en marche arrière vers le départ de l'étape). Plus peur que de mal , la victoire de cette dernière étape sera donc pour le Team de Lux , thierry me demandant de mentionner haut et fort qu’il a passé la ligne premier ( des représentants team de lux et super de lux) . A tout seigneur tout honneur.

DSCF1186

On s’est battu comme des lions sur cette dernière étape pour intégrer le top 100 de la catégorie ( nous étions 101 ème ce matin à plus de 5 minutes des 99 èmes ). Nous terminons 98 ème au classement final dans notre catégorie ( sur 195 équipes) et 239 ème au général toutes catégories confondues ( sur 630 équipes).

Le Team Super de Lux terminant 26 ème de leur catégorie et 233 ème au G 6 minutes devant nous. Respect.

On a bien mérité la petite bière à l’arrivée et ce soir notre maillot de finisher.

DSC02476

Ici Arco à vous Rotterdam, Bourg d’Oisans, Saint Pierre et toutes les chaumières qui ont suivi la 4 ème épopée du team de lux sur la transalp ( lundi plus de photos et notre debriefing).

vos 2 reporters-rouleurs transalp 2010

DSC02486

 

17:16 Écrit par Thierry&Phil dans Algemeen | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

félicitations à tous.Je me suis régalé des reportages.
Et je crois que la chaleur étant présente,ce fut une semaine difficile,mais que du bonheur d'être arrivé à terme et de fêter l'évènement... Joss

Écrit par : Joss | 03/07/2010

Après ce retour de la Marmotte, la première chose fût de lire la suite des étapes... quelle finale.
Super pour votre top 100 et félicitations aux grands masters qui sont devant les poulains gaumais et ardennais.

Écrit par : LANCE FROM REMICH | 05/07/2010

Félicitations à vous
Je serais tenté par l'aventure dans le futur et j'aimerais savoir si il est obligatoire de faire l'étape avec son compagnon de route et de franchir la ligne obligatoirement en même temps.
Quelle est grosso modo votre préparation pour vous lancer dans une telle aventure ?

Merci d'avance et encore bravo

Écrit par : Phil | 09/07/2010

Les commentaires sont fermés.