30/06/2010

4 èm étape : Sint Vigilio-Alleghe

Hier soir, le TDLSDL, le TDL et nos 2 directeurs sportifs se sont payés un peu de bon temps ( pour oublier la fatigue, les douleurs, les pépètes gercés  et j’en passe)  sur la superbe terrasse de l’hôtel avec une vue imprenable sur St Vigilio et alentours.

Ces derniers, nous avons été  assaillis de sms, fax, telex, emails ,minitel,  menaces, injures, collibets , car le blog ne relatait que la course des 2 tocards du TDL en passant sous silence les « exploits » de l’équipe A.  Une page facebook s’est même consituté sous le nom de «  on exige des nouvelles du Team de Lux Super de Lux ».  Suite à cette pression intenable qui nous pertube et affecte nos performances, nous sommes désolés, mais ils ne nous racontent pas leur course et se prennent un ( des ???) apéros sur la terrasse pendant que vos fidèles serviteurs s’attèlent à accomplir leur travail administratif.  D'après les derniers bruits de couloirs d'hotels ( non confirmés), Francis roulerait toujours sur le vélo rouge ferrarri reçu de l'organisation, il prendrait toujours 4 pipettes à l'heure et 1 puff tous les 10 km . Nous avons plus de problèmes avec Marc qui n'a pas porté la vareuse sacrée aujourd'hui. 

Cette précision importante ayant été faite, place à la course.

 

Aujourd’hui l’Etape reine : 129 km et 3325 mètres de dénivelé avec au menu :  Grodnerjoch, Sella, Pordoi, Fatzarego  et cerise sur le gâteau pour terminer : le Passo Giau , soit 5 cols à plus de 2100 mètres.

Départ de l’hôtel à 8h30, nous sommes à 1,5 km dans la montée du Furkelpass ( bien connu par le contre la montre du plan de corones) et nous n’avons…. Qu’à descendre pour nous retrouver au départ dans le centre de St Vigilio.

DSC02411

 

Pour le remercier de sa serviabilité et de son dévouement sans retenue, lpd6S a congé aujourd’hui. . On roulera donc chacun à sa main aujourd’hui et le meilleur pour l’équipe. Voici enfin le coach libéré de son poulet et d’une énorme pression sur ses épaules. Il va enfin pouvoir raconter sa longue vie de cycliste à ses compères de la route.

Les 2 équipes se retrouvent aujourd’hui dans le bloc C.  Nous sommes assez déçu par la sono cette année car ils ne ressassent que des vieux morceaux.

Descente de 5 km neutralisée ( enfin à 60 km/h) chaque groupe derrière 4 motards et interdiction de dépasser les motos.  S’en suit 25 km de faux plat montant où le beau peloton de 1200 participants s’égraine en grappes  des coups de culs avant d’arriver à Corvara. Là débute le Passo Di Valgardena . La fin fera plaisir à Francis avec de nombreux virages permettant ses relances en bas du guidon.  Au sommet Phil passe en tête suivi de Thierry et Francis ( tel un vieux couple) , Marc prenant à ce moment le lourd travail dévolu à Thierry : l’arrière garde.

Geissler_4_Etappe_022

 

Après 5 km de descente, rebelote : le Passo Sella dans lequel Francis déposera Thierry puis Marc  remettant les clefs de l’arrière garde au poney de St Hubert.  Le Passo Sella est court, plus ou moins 6 km mais dans un paysage magnifique.

Geissler_4_Etappe_018

 

 Ravito presque au sommet, on recharge les gourdes, mange notre petit bout de pastèque et nous revoilà parti pour 5 km de descente afin d’aborder ( toujours sans le moindre mètre plat) le troisième col de la journée : le fabulous Passo Pordoi ( des vrais montagnes russes je vous dis).

Dans la descente vers Arraba, le poney de St Hubert dépasse une porsche , se faufile entre un bus et un camion et parvient ainsi à reprendre l’avance sur Marc.   Il taille également une bavette avec Karl, nos plus proches concurrents de la dernière transalp et de la transaustria. Il est dans mauvais jour et son coéquiper vogue loin devant ( en taillant également une bavette avec le poulet bio de Villers-Sur-Lesse). Tant devant que derrière on envisage 2 équipes belgo-germanique pour l’année prochaine. Thierry n’aimant pas les saucisses de frankfurt, ce n’est pas encore dans la poche.

Les 2 derniers cols sont les plus longs : 11 km chaque , le Falzarengo

Geissler_4_Etappe_045

 

et le Giau. Si le premier se montait assez facilement,

 

Geissler_4_Etappe_048

 

il n’en sera pas de même du deuxième avec ses 9% de dénivelé moyen sur 6km et des pentes à 18% par endroit ( impossible d’exagérer, le mangeur de cols du TDL ( Sir Alex) soulèverait le lapin.)

Paysage de nouveau fabuleux au sommet

Geissler_4_Etappe_060

 

, et longue descente de 20 km pour atteindre le terme de l’étape : Alleghe, un petit village blotti au bord d’un lac turquoise.

 

Geissler_4_Etappe_067

 

Les troupes arrivent en ordre dispersés, d’abord Phil suivi de Francis ( qui d’après ses dires aurait crevé à 3 km de l’arrivée), de Thierry suivi de Marc ( qui aurait selon ses dires pas assez mangé hier soir.  Nous sommes accueillis comme d’habitude, dès la ligne franchie, par nos directeurs sportifs qui nous nettoient, nous passent nos pantoufles, nos yoghourts et nous chouchoutent chaque jour.

 

 

 

DSC02416

 

 

Que ferait-on sans eux. Nous les gratifions comme chaque jour, de leur petite récompense pour travail bien accompli.

 

DSC02418

 

Pour la première fois depuis 2 ans nous ne pouvons mettre nos vélos dans notre chambre. Grosse angoisse car nous logeons à 15 km du lieu maudit où nos anciennes maitresses nous ont été dérobées.

 

Nous ne pouvons pas terminer le récit du jour sans adresser nos meilleurs souhaits aux cadors du TDL qui descendent demain pour la Marmotte qui a lieu samedi. Nous dirons simplement :

-          Ben : prend ton bain de soleil quand tu as passé la ligne, pas 2 km avant et magnésium toi à donf.

-          Gus : rasse toi  un peu les jambes , tu auras enfin l’air d’un coureur

-          Didier : une attack mais la bonne

-          Eric : n’oublie pas ta veste coupe vent sportfull

-          Pierre – Henri : ton certificat t’attend au clos St Michel, si tu portes le cuissard TDL à la Marmotte, tu auras une (petite) réduction.

-          Emile :  nous n’avons rien à te conseiller, tu sais déjà tout.

 

Patrick, la locomotive d’Erpe Mere, étudie bien les 20 pages de briefing envoyées par Phil.

On compte sur vous et une ardeur d’avance.

Merci pour tous vos commentaires, Team de Lux sera bientôt plus connu en Flandre qu’en Wallonie, nous envisageons sérieusement les couleurs de notre maillot.

 

19:47 Écrit par Thierry&Phil dans Algemeen | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

une sacrée journée,un 'reportage' à la hauteur de l'évènement.
Heureux montagnards.......
Francis semble être un grande forme......Joss

Écrit par : Joss | 30/06/2010

Je n'ai dire qu'un seul mot: respect! Champions, à l'attaque!

Écrit par : Thomas | 30/06/2010

Ces super paysages sont encore plus beaux sous ce grand soleil... Profitez-en bien.
Nous partons demain matin (jeudi) pour la Marmotte... en montant le Galibier nous aurons une petite idée des souffrances que vous avez eu cette semaine... Bravo à tous.

Écrit par : LANCE FROM REMICH | 01/07/2010

Wow - looks like an awesome stage - the climbs seem all the more impressive in the sunshine.

Congratulations to you all & a special thanks to Phil for writing all this...

Take care of one another & Enjoy...!

Écrit par : Peter | 01/07/2010

pa trop chaud ??
ici miracle super chaud presque invivable XD
mai vous avez un grand lac alor profiter en
bonne chance pour la suite !!!

Écrit par : saussus ophelie | 01/07/2010

beau reportage Super vos photos...Ceux de la MARMOTTE sont bien arrivés jeudi soir dans un superbe gîte...Malgré un départ retardé de 15 min...( BEN n"a pas osé montrer sa montre)...Ils ont reconnu le circuit et se sont inscrits aujourd'hui...Demain grosses chaleurs pour tous, donc hydratez-vous et bon courage à tous...BRAVO ...

Écrit par : anne | 02/07/2010

Les commentaires sont fermés.