25/03/2010

day 1

day1
ToC2010-Day1-Route Profile

1ère étape : Larnaka-Argos 112 Km et …. 2452 M de dénivelé

 

 

 

Blog oblige, couché tardif hier soir soit 23H30 avec le ventre un peu balloté par les spécialités locales, on n’est pas encore habitué. 

Réveil des braves à 6h30,  pti dej à 7 h pti popo et rassemblement devant l’hôtel à 8H30.

tocday2 006

tocday2 010

le trek madone ( non encore volé) du lpd6s et la feraille Orbéa on ne sais pas quoi (obelix on croit) de location de Quentin où il ne peut passer que 3 vitesses sur 10. Mais bon c'était trop cher pour payer le voyage à Willy donc il faut bien que l'on se débrouille seul ( francis on te sonne vers 23h45 pour que tu nous aides par téléphone).

 tocday2 015

Il faut que l’on vous explique d’abord le déroulement un peu « folklorique » de chaque étape.  La première partie est entièrement neutralisée derrière un cabriolet VW  EOS avec intérieur cuir que l’on a eut tout le temps d’admiré avec à son bord le directeur de course et son petit drapeau ( un teuton pur souche avec la discipline qui va avec).  La course est également encadrée par une flopée de marchals

tocday2 044

 ainsi que par des moteurs et une voiture de la police chypriote. Même neutralisé, nous avons eu des cauchemars la nuit dernière en pensant ne pas pouvoir suivre les kadors de service ( pour info le champion du Liban de contre la montre est des notres, ainsi qu’une forte délégation de coursiers russes, israéliens et maltais ). Notre objectif du jour étant d’arriver dans les temps au départ de la partie  chronometrée ( soit 80 km après le départ) et au plus tard 15 minutes après l’arrivée du premier coureur.

 

En bref il faut s’accrocher pour suivre lors de la partie neutralisée et à bloc ensuite pendant les 30 derniers km chronomêtrés.

 

Après 10 bornes, le départ officiel a lieu dans un petit village célébrant une des fêtes nationales ( la révolution contre les turcs).

tocday2 019

On s’arrête sur la place au son de la fanfare et des oriflammes ( drapeau de procession) . 

tocday2 031

 Tout le village est sur son 31 pour l’occasion, on dirait un mariage géant. Le maillot TDL ( et oui au dernier moment on l’a préféré à celui du guidon d’arville pour nous donner la petite ardeur en plus) dénote quelque peut dans la masse habillée en noir et des militaires en arme prêt à défiler.

tocday2 032

Nous quittons cet adorable petit village dont nous avons omis le nom sous les viva de la foule. Pour ceux qui ont participé à l’EDT 2009, c’était encore plus impressionnant que le passage à Bédouin. Pendant les 2 km pour sortir du village, on se serait cru à une arrivée du tour , les applaudissements inclus.

http://www.youtube.com/user/yetanothermichael#p/a/8198C9B...

 

On est parti pour 40 km de faux plat montant jusqu’au premier ravito oµ nous avons déjà 750 m de dénivelé Les participants ( 120 au total) sont répartis dans 2 groupes, le groupe A et le groupe B, le groupe B roulant derrière le groupe A et n’est pas chronométré.  A un carrefour le reporter de la DH remarque un supporter de marque : Sergei Ivanov (champion de Russie pour les incultes parmi vous ( j’en suis un aussi) ). Le peloton passant trop vite, il sera incapable d’accrocher.  Dans le premier col (16 km) avant le ravito,  malgré l’allure neutralisée, le peloton explose. Cela promet pour la suite. Super col sur une petite route nickel au milieu des pins rappelant la garigue  provencale.   Descente technique pas trop dangereuse , tout étant bien signalé par des marchal en harley david. Néanmoins quelques tournants à l’aveugle et à 360 degrés donc vigilance absolue obligatoire, on est en vacances quand même.

 

Arrivée  au deuxième ravito 15 min d’arrêt obligatoire pour tout le monde, donc ceux qui arrivent 10 min après les premiers peuvent reprendre le groupe.

tocday2 022

Après avoir dégusté quelques délicatesses locales qui nous sont un peu restées sur l’estomac, nous voilà parti pour la vraie course, soit 30 km à bloc. 

tocday2 048

Cela part comme un grand prix de formule 1 et on attaque directement le col . Je regarde mes watts je suis à 500, je me retourne … personne. J’ai vite compris que je n’étais pas à ma place, mes jambes commencant à bruler.  Je continue ma route à mon rythme de croissière, Quentin un peu plus loin, ayant adopté la même stratégie de gestion de l’effort. La dernière fois qu’il a gravis un col c’était …. Le ballon d’Alsace, il y a …… 9 mois de cela, le tout avant d’inonder d’une bave jaunâtre l’arrière cours de l’église de Champagney. Long col de 12 km ou chacun se retrouve seul face à lui-même.  Le temps se refroidit un petit peu, nous sommes quand même à 1300 mètres d’altitude.  Après le sommet longue descente vers Argos et damned les 3km sont en montée avec des pointes à  10% ( ce qui n’était pas prévu dans nos têtes). On franchi enfin le flying finish (soit la fin de la partie chonomètrée), les 2 derniers km étant en roue libre.

Bilan du jour, 112 bornes avec quand même 2452 M de dénvielé pour une moyenne de 24,2. Quand au classement nous l’attendons toujours, la cérémonie protocolaire commencant à 21h , si vous n’avez pas de nouvelles d’ici demain matin, achetez votre quotidien favori ( non pas de pub ici).  Nous espérons quand même un podium par équipe ( en équipe mixte : Team Belgium) et nous avons un podium certain : meilleure féminine pour christine

tocday2 025

Super hotel au sommet d’une montagne avec vue sur tout le massif environ et belle piscine extérieure.

Ici  Chypre à vous Arville.

Quentin et Phil

tocday2 052

tocday2 053

21:11 Écrit par Thierry&Phil dans Algemeen | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

salut les ptis gars,
Je ne sais si c'est vous là ou nous ici qu'il faut féliciter et congratuler.
Je ne suis pas sûr que nous pratiquons le même sport :^)
Bonnes routes

Écrit par : coek | 26/03/2010

super récit j'ai bien rigolé
Remets mes hommages à Christine de la part de LANCE

Écrit par : LANCE FROM REMICH | 26/03/2010

Les commentaires sont fermés.