26/07/2009

impression from our sport director

 

Mon premier Transalp... en voiture.

 

Suite à la proposition de Richard, je me lance à l'assaut des cols du Transalp. Pour commencer en douceur, ça sera en voiture, avec Lydie. A la fin de la semaine, j'ai bien envie d'essayer à vélo une prochaine fois.

Richard m'annonce qu'il ne pourra pas participer, je suis déçu, mais je ne remets pas ma participation en question une seule seconde puisque le TDL m'a paru très sympathique lors du briefing chez Marc.

Nous voilà donc partis jusque Sonthofen, dans la voiture, qui sera ensuite dénommée "La Pixxell".

Le contact avec l'équipe se passe tout de suite très bien, on discute également de quelques points d'organisation, et le lendemain matin nous partons à l'assaut des premiers cols avec plus de 200kg de sacs - on se demande toujours ce qu'il y avait dedans pour qu'ils soient si lourds, Marc parlait d’un bananier mais on n’a pas vérifié - en plus de quelques paires de roues, divers produits – que je préfère tenir secrets –  tout est indispensable bien sur!

 

Chaque jour, nous chargeons donc la voiture, roulons jusqu'à l'hôtel suivant, pour reprendre la séance d'haltérophilie en amenant les sacs dans les chambres, en tentant d'améliorer un peu l'organisation chaque jour, je pense que nos coureurs sont assez contents de la manière dont ça se passe, et nous essayons de faire de notre mieux. Nous amenons aussi un sac à chacun à l'arrivée, pour que chacun puisse se changer, boire sa préparation secrète pour la récupération, ...

Le soir, l'ambiance est très bonne, on voit parfois la fatigue après les longues étapes, et ça se comprend. Les discussions tournent principalement autour du vélo : j'en apprend beaucoup puisque le vélo dont on parle est celui avec des grandes roues et des pneus étroits, alors que je connaissais mieux le vélo plus viril avec des gros crampons. Mes préjugés sur le monde cyclo tombent rapidement, et tout ça me donne envie de faire un essai sur route, à l'occasion.

 

Avec les kilomètres qui s'accumulent, les jours qui passent, la fatigue grandit. Globalement, la motivation reste, mais je perçois parfois quelques irritations, tensions, des petites exigences en plus. Pour Lydie et moi, c'est parfois difficile de savoir quel rôle nous jouons là dedans, au niveau ravitaillement, organisation, etc. Nous faisons du mieux que nous pouvons, essayons de savoir précisément ce que nous devons faire et tentons de prendre les bonnes initiatives pour que tout se passe bien.

Pas toujours facile donc, que tout se passe bien dans un groupe que l'on ne connait que depuis quelques jours, sur un évènement dont on n'a aucune expérience. Inévitablement, ça pète un peu le dernier soir. Ca me rappelle les fins de camps scouts, quand tout le monde est fatigué et que l'on vit ensemble depuis 15 jours. On en discute, tout se remet en place pendant la soirée, qui fut d'ailleurs excellente.

 

Finalement, une excellente expérience pour moi, une magnifique semaine dans des endroits superbes, pendant laquelle j'ai découvert beaucoup, de la réservation d'un hôtel où l'on ne parle pas l'anglais, aux finesses de la roue carbone et du pédalier compact, mais surtout Phil, Marc, Francis, Emile, Thierry, du TDL et Peter et Guy du team Müllendorf Express. Apparemment loin de se ressembler l'un l'autre, mais tous regroupés autour du vélo, et ils sont pour beaucoup dans l'excellent souvenir que je garde de cette Transalp 2009.

 

Max, Sport Director J

11:00 Écrit par Thierry&Phil dans Algemeen | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.