03/07/2009

6 ème étape : LIVIGNO-KALTERN : 180 KM 3600 DENIVELE


 

 Aujourd’hui l’Etape Reine, 180 km et 3600 mêtres de dénivelés,

le tout pour cet avant de dernière étape, est ce ASO qui a copié la transalp en programmant également le Ventoux lors de l’avant dernière étape ?  C’est également la plus longue étape jamais parcourue à la transalp. Les optimistes avaient notés qu’il y avait 1/3 de montées pour 2/3 de descente, les pessimistes notaient qu’il fallait passer 5 cols dont 3 au dessus 2.200 mètres dont le légendaire GAVIA.

 

Notre lessive nous attendait propre et repassée grâce à la courtoisie de l’hotel Mariza à Livigno.  Nous              avons opté pour cette étape d’anthologie, pour la tenue Transaustria finisher, tenue assorite à nos vélos blanc : rouge et noir mais moins visible que nos couleurs  flachis chasseur ardennais. Idem pour Francis. Comme chaque matin Emile et Françis s’occupe de la révision, du graissage, des réglages et du fine tuning.

Départ de Livigno à 9 h. Nous regrettons de quitter cette ville tax free dans une enclave montagnarde, cela nous ferais presque regretter Livigno.

Les choses sérieures commencèrent immédiatement avec la montée du col d’Era, pas le temps de souffler au sommet, courte descente pour directement attaquer le Foscagno, soit le sens inverse de l’étape d’hier. Superbe descente jusque Bormio dans le Val di Fiore, pour prendre la direction de Sainte Catharina ( boujour les épouses) où se trouvait le premier ravito du jour . 

Après avoir rechargé nos gourdes, manger le traditionnel bout de pastèques , nous entrons dans le dur du col du Gavia,

GaviaN

soit 25 KM . La fin du col est interminable, on se croit chaque fois au sommet mais que neni, chaque petite rampe à du 10 % nous fais découvrir la suivante. Enfin un petit lac sur la gauche , un refuge sur la droite, on y est.

Pas le temps de prendre une photo que l’on bascule déjà dans cette descente que l’organisation nous avait annoncé comme très dangereuse ( dixit l’organisation, si on tombait, nous n’avions besoin ni de casques, ni de docteur, tout au plus un curé en parachute , l’étroite route n’étant pas bordée de barrière , donc c’était un tout droit dans le ravin. Passage dans un long tunnel non éclairé où nous ne voyons pas le bout et où l’on devait chanter pour ne pas se faire emboutir par des concurrents plus véloces. Fabuleuse descente dans une vallée sauvage, à refaire dans l’autre sens quand nous retrouverons

des jambes.

 

Grosse frayeur pour l’ami Francis qui réalisa un trois quart richard ( quoté 8/10 par le jury vu la difficulté de la descente), soit un éclatement de pneu (arrière)

Suite à un passage dans un trou et juste avant un tournant. Il chuta et fut retenu par un petit buisson juste avant le ravin. Il fut directement assisté par 2 motos de

l’organisation et par la doctoresse qui l’autorisa à continuer sa route. Que Marie Laure se rassure, il va bien, pas d’égratinures, pas de maillots déchirés, juste très

fort choqué ( mais après les verres de vin de se soir, cela passera). 

 Nous tenons à signaler à notre équipe technique qu’il était monté en roue carbone, chambre michelin ( tiens tiens) et pneu Conti 4000 S.  Il faut dire aussi qu’il met 8 barres pour 62 kilos. Nous attendons le verdict des experts.

 

A peine en bas du Gavia, on entame le Passo Tonale, soit 8 km assez régulier pour arriver au 2ème ravito qui se trouvait seulement à mi parcours avec 4 cols dans la

poche. Heureusement il ne restait plus qu’à en empocher un pour terminer : le Passo Mendola. Pour y arriver, 50 km de faux plat descendant, soit le nez dans le

guidon et le 53/12 en action. C’est dans cette descente qu’Emile et Thierry se retrouvèrent dans un petit peloton et décidèrent, afin de ne pas se perdre, de 

rentrer ensemble ( à l’amitié avec D…..) .

 

C’est dans les derniers 26 km de montée que Phil les attendait mais mal lui en pris, il se fit chasser derechef vers l’avant par son coéquipier. On ne le reverra plus avant le dernier km. C’est main dans la main qu’ils traversèrent la ligne d’arrivée, bien heureux d’en terminer de cette fichue étape en 7 heures 7 minutes soit plus de 25 de moyenne ( la fréquence cardiaque moyenne d’Emile et de Thierry avoisine les 125 puls). Que du bonheur, soleil et plus qu’une étape. Marc passe la ligne 5 minutes après nous ce qui est une vraie performance pour ce piètre descendeur. 

_DSC5579

 

Il ne reste plus que le retraité d’Arville pour que la fête soit complète, le Mullendorfexpress arrivant 40 minutes après nous. Les yeux rivés sur le chronomètre, l’appareil photo de prêt, nous commençons à angoisser. Renseignements pris auprès de l’organisation, pas de mauvaise nouvelle, et c’est après 9 heures de course que notre ami franchi la ligne, tremblant comme une feuille.

 

Le dernier effort de la journée nous amena à l’hôtel, soit encore une côte d’un km à du 9%. Il faut bien dire que l’on commence à oublier les préceptes de la récup et nous passerons l’avant soirée autour d’une table en terrasse, mais pas dessus en sans massage .

 

Pour les statistiques, le Team de Lux de Lux conservent leur top 150, le Team de Lux s’étant réveillé entre dans le top 175 et malheureusement le Tdlsdl sur chute, rétrograde dans le bloc C.

 

Nous vous prévenons de suite que le reportage de demain sera probablement reporté à après demain, on ne va pas vous faire une photo mais dès le début de l’après midi, vous pourrez consulter les résultats finaux sur le site de la transalp et trinquer à notre santé.

 

23:16 Écrit par Thierry&Phil dans Algemeen | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Coup de chapeau les gars, enchainer une telle étape après quasi une semaine faut vraiment le faire. Et sur quel parcours ;) Bravo et profiter bien de l'après course demain !

Écrit par : Gus | 03/07/2009

bravo !
gardez des forces pour l'après course!
à bientôt!

Écrit par : Ben | 03/07/2009

Bien roulé à tout le tdl!
Et surtout fier de mon petit papa,on va dèja boire à ta santé ce soir à tavigny. Jo va essayer de pédaler aussi bien que toi!! bisous et a demain
SANTE A VOUS!!

Écrit par : NINIE | 04/07/2009

Ce soir ayez une descente proportionelle au dénivelé accumulé ces derniers jours... santé..;-)

Écrit par : Didier | 04/07/2009

Aventi Bravos à tous,une nouvelle aventure ce termine,chapeau et santé Joss

Écrit par : Joss | 04/07/2009

Les commentaires sont fermés.