19/09/2008

6e etape : ramsau-murau

 

etappe6

 

Notre hotel se trouvant a 5 km plus bas que le depart, cela nous a obligé a nous lever plus tot malgré cette mini etape.

Super hotel genre home du troisieme age sans les bruits et les panes, hotel bloti entre 2 chaines de montagne avec un paysage a vous couper le souffle.

Aurele et Luc prennent  les 3ème du team mixed ( des ecossais) en stop pour les conduire à la ligne de depart et en bon ecossais, ils n ont pas donne de pourboires à notre team coach.

Malgre le stress de thierry et francis pour arriver a l heure sur la ligne de depart, nous sommes une demi heure en avance et vu le froid nous nous refugions avec tous les autres participants dans le hall des sports.

5 min avant le depart, toujours personnes dans les sas, il fait .... 3 degres et brumeux. Le depart est donne et les 25 ers km sont neutralises. Heureusement car nous emprutons de petites routes sinueuses en descente. 2 gros guidonages dans la premiere descente du au mauvais etat de la route, une leader et devinez qui, notre borquin d'arville.  L etat de cette portion est une exception car jusqu à present l etat des routes a ete impeccable.

Nous arrivons derriere la voiture de course au pied du 1er et dernier col de la journee le Solkpass qui culmine à 1700m

SolkN

 Le peloton se dechire des le premier km ( 8%) que nous passons ensemble. S'en suit un long faux plat montant ou phil nous raccroche a un gros groupe. Malheureusement nos concurrents directs, lachés dans la 1er rampe, font la jonction. On garde ce peloton pendant une dizaine de km jusqu'à la prochaine rampe à du 7%. Là on doit lacher la peloton et nous parcourons ensemble les 4 km suivant en gardant le peloton et nos concurrents en ligne de mire.

On commence a voir de la neige sur les bas cotés ainsi que des plaques de glace sur la chaussée. On attaque le morceau le plus dur, les 4 derniers  kms avec des % moyens  entre du 8,5 et du 11%. Cela ressemble à la montée après le plan lachat ( avec un paysage encore plus beau). Nous dépassons notre concurrent direct à un km du sommet, non pas à la force des mollets, mais simplement parce que celui ci s'est arrete au ravito et prenait qlques photos. Il nous reprend et nous lache dans la descente au prix de risques que nous ne pouvons prendre, nous avons charge d'âmes, nous !

Phil prend un peu d'avance dans les 500 derniers metres et le tdl se retrouve dans la descente ( de 20 km). Au bas de celle ci, on forme un petit peloton de 6 qui reprend une demi douzaine de concurrents esseules. Reste 10 km de plat face au vent où phil ne menage pas sa peine pour rattraper nos concurrents directs. Mission accomplie, on les rattrape à 3 km de l arrive et les battons au sprint. Nous leur avons repris 0,5 seconde, ce qui on l'avoue est un peu maigre par rapport à notre retard de 8 minutes, mais c'est bon pour le moral.

L'arrivée ce situe dans le centre de Murau, ensoleillé et nous ne résistons pas à un petit apéro sur la terrase en face de la ligne d'arrivée, il est à peine midi. Inutile de vous dire où se trouve notre hôtel.

Quant à Francis, qui avait remis ses roues carbone Aerolus Bontrager, Il a de nouveau géré, terminant 3ième de sa catégorie, à 2 minutes 30 du 3ième au général. Il conserve 18 minutes d'avance sur lui. Il peut se permettre de pincer deux fois durant la dernière étape.... Lors de la conférence de presse, il a annonçé qu'il remettait sa prime à l'asbl Eclore (300 €). Il nous a dit de vous dire, (il est toujours au teléphone ou en salle de presse) que tout allait bien, il espérait taper quelques lignes, mais une journée n'a que 24 heures. Il aurait des contacts pour quitter (trahir) notre team. Le bureau devrait se reunir d'urgence pour voir si on revoit son contrat à la hausse. Sans l'assentiment du bureau central, nous avons pris les devants et lui avons proposé un bac d'Orval pour 2009. Proposition qu'il a balayé d'un revers de la main. Que lui proposeriez-vous ? Phil augmente d'un saucisson et un paté gaumais, Thierry de 3 piqures au choix gratuites. Nous attendons vos réponses dans la rubrique commentaire.

Le tdl termine l etape en 2h48, soit 29 de moyenne, a la 8 e place de notre categorie. Nous restons 9 e de notre categorie au general et 22 toutes categories confondues. Sauf accident, nous devrions conserver notre 9 eme place, les concurrents suivants sont à 28 minutes, ce qui est exactement le temps que phil avait perdu à la dernier etape de la transalp..........

Nous sommes quasi fin prêts pour le CLM du fourneau, a bon entendeur, ... ça va ....

NB : toujours de bons souvenirs sur le site de la transaustria rubrique photo picasa etape 6.

 

 

 

16:03 Écrit par Thierry&Phil dans Algemeen | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

J'ajoute 1 litre d'eau de saint Hubert ! Qui dit mieux !
Le bouquet sera pour éclore ou MLaure? Félicitations.

Écrit par : Marie Laure | 19/09/2008

enchères Comme Francis va devoir maintenant changer de standing et donc enfin prendre une voiture valable, c est à dire un Vw, je lui offre le premier entretien et une raclette pour gratter la glace ....

Écrit par : jean-paul | 19/09/2008

Compte rendus accrochants de vos exploits.
M'imaginant très bien que celà n'a jamais été une partie de plaisir, je vous sents relax et très lucide.
Malgré tout ces efforts, vous avez appréciés toutes les étapes de cette semaine.
J'ai l'impression que les deux dernières étapes étaient trop courtes pour vous... tant mieux.

Allez, bonne fin de semaine et RDV dans le jardin du Maître, au fourneau.

Phil bons récits et belle perf. à vous 3

NB: et si on offrait un GPS vocal à Francis pour le garder au club ... pensez-vous que ce serait suffisant

Ciao Emile

Écrit par : EMILE | 19/09/2008

Les commentaires sont fermés.