06/07/2008

1er étape : Oberammergau-Soelden

que dire de cette étape ?

Elle aura été comme le temps, assez mitigée....

Lever à 7h 30 dans un soleil radieux et sous une chaleur bien perceptible,  pour une fois qu'une cyclosportive débute à 10h, on va pas bouder notre chance. Dès le révéil, après le petit pipi, le médecin pèse les troupes, l'un après l'autre bien entendu : Thierry (xx), Phil (xx-2,5) et notre willy(xx-12,5). L'on vous fera part de l'évolution de cette étude.....

Petit déjeuner, on rencontre le "willy" de l'équipe Scott vélo101 qui nous étonne par leur manque de professionnalisme : en effet, il suivra notre bus TDL jusqu'à l'arrivée de l'étape, n'ayant ni gps, ni carte. On est bienveillant avec eux, on ne sait jamais..... entre les équipes francophones.

Pendant que l'on passe nos vêtement de lumière, willy regonfle, refrotte les bécanes et range les valises.

DSC00196
 

 petit échauffement dans les rues du village comme 1000 autres cyclistes et nous rejoignons la ligne de départ. Cette année pas de crevaison, mais cela revient au même car nous démarrons du groupe C et non B.

 

 

DSC00223

DSC00225

 

DSC00226
 

Départ rapide sous un soleil toujours radieux sur une route que l'on commence à connaître, c'est la 4ième fois qu'on l'emprunte (2 déblocages et 2 étapes). Je me souvenais bien de l'endroit où les cadors du peloton nous avaient repris l'année passée(les invités partent avec des dossards >500), et cette fois c'est bien 6 km plus loin qu'on voit leurs roues, bon présage me dis-je... Nous apprendrons plus tard que tactiquement, ils sont passés sur le tapis électronique bien après les derniers, afin de gagner l'étape en arrivant dans le premier groupe; ils ont fait le sprint final au début et ils ont contrôlé le reste du temps...

Quoiqu'il en soit, nous sommes restés dans le peloton de tête jusqu'au pied du deuxième col, le Hahentoch et ses terribles pourcentages. 60 km, 1 col et 1h30, faites le calcul. Beaucoups d'acoups, de ralentissements, d'accélérations, bref la vie du peloton.

UG_JTT2[1].1_100

Dès les premières rampes, Phil reste discret et nous nous retrouverons au ravito pour entamer les derniers kms qui nous rappellent un peu la planche des belles filles dans un orage. au sommet, il ne paraît pas au mieux de sa forme, mais dans la descente, il me bluffe par sa vitesse sur une route mouillée et je dois donner le meilleur de moi-même pour le suivre ....

TTCC4491

et le dépasser. Des crevaisons, des chutes, assez impressionnant.

Il reste 40 pions de faux plat montant, enfin des routes pour les rouleurs, mais un des deux souffre de terribles crampes, qui entreprennent les 2 jambes, sur toutes les faces et toute la longueur des segments. Il doit s'arrêter 4 fois bloqué par la douleur. Pendant ce temps là, le seigneur de la route diminue sa vitesse, diminue sa vitesse et passe la ligne à la vitesse d'un sénateur sans avoir été rejoint. Et la pluie reprend de plus belle, ah que la montagne est belle !!!

D'ou sont venues ces terribles crampes qui ont mis à mal nos pronostics d'hier ? le chirurgien cherche toujours mais Francis refuse qu'il utilise son bistouri pour soigner le poulet.

A peine rentré à l'hôtel et commencé nos 2 heures (!) de récupération que Willy part en mission ; reconnaître le premier col de demain qui débute après 1km pour 24 au total. Il nous saoûlera tous le repas sur les pourcentages repèrés par tranche de 300m, nous indiquant quel braquet mettre, comment tenir le guidon, un vrai directeur sportif. C'est vrai qu'avec une bouteille de vin pour 3, on ne risque rien d'autre....

Demain ils annoncent mauvais temps ; pluie et froid..... vive les vacances (à propos, on ne sait plus si elles ont débuté hier ou si c'est la semaine prochaine ?)

DSC00227

 

21:52 Écrit par Thierry&Phil dans Algemeen | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Hello Bonjour à toi Phil. C'est bien ce que je te disais l'autre jour, tu deviens un descendeur. On voit l'évolution. Mais bonne descente dit aussi lucidité et comme les routes que vous empruntez ne sont certainement pas aussi soignées que celles du Tour... Bonne chance pour aujourdhui avec le temps.

Écrit par : michel | 07/07/2008

han coup rat jeu ment ! Salut les gars, super votre chevauchée, encore plus passionnant que le tour .
Bonne m.... pour la suite, je compatis pour les crampes ( j ai déja donné) Thierry pousse plus petit !

Écrit par : jean-paul | 07/07/2008

c'est parti
c'est parti,comme prévu dur,la montagne le pied.Les crampes....des idées.
bon courage

Écrit par : Joss | 07/07/2008

Au vu du classement de la seconde étape, je pense que l'épisode des crampes n'aura pas eu de conséquences trop dommageables.
Courage les gars.

Écrit par : alex | 08/07/2008

Toujours plus haut Hé bien , à raison de 45 places gagnées à chaque fois, cela vous place dans le 10 à la suivante !
Courage pour la suite et comptez les moutons non pas pour dormir mais pour passer le temps dans les cols ....

Écrit par : jean-paul | 08/07/2008

Salut à vous! On vous plaint vraiment si il fait aussi dégueu que chez nous, faites attention dans les descentes, vous nous faites peur...Nous décomptons les jours.Bises et bon courage.

Écrit par : clan | 08/07/2008

chouette les photos, comme vous voyez je m'entraine pour me lever tot demain. Je montrerai les photos aux enfants tout à l'heure. Bon course aujourd'hui. Katrien

Écrit par : katrien | 10/07/2008

Les commentaires sont fermés.