28/06/2007

4e etape, l'étape reine : Naturns-Livigno 118 km 3600 m dénivelé

Etappe_04 copie
 

le seigneur étant fatigué, c'est son poulet de 6 semaines qui se charge des commentaires ce soir.  Après une nuit à 5  dans une suite royale à Naturns avec nos amis allemand du team Carma, réveil très matinal ( 6h20) afin de pouvoir se partager la salle de bain et les water sans stress. Malgré ce réveil matinal, le stress était palpable. Notre directeur sportif/mécano/masseur étant aussi stressé que nous car il  voulait partir très tôt afin de précéder la course, déposer sa voiture au sommet du Stelvio, enfourcher son CR1, s'enfiler la descente et ajouter la montée à son palmarès.  Départ de l'hôtel à 8h15, 4km de pistes cyclable le long de la rivière jusqu'au départ et nous revoilà dans le bloc C, seul instant de la journée sans stress ni peine. 3 minutes avant le départ, l'hymne de la transalp : Highway to hell d'ACDC ( ils n'auraient pu trouver plus approprié comme morceau). Et nous voilà parti pour la 4 e étape de notre périple sous un soleil radieux (désolé de vous démoraliser). Course neutralisée pendant les 20 ers kilomètres ( ce qui expliquera  une moyenne moins importante que d'habitude) , ensuite on tourne à gauche .

StelvioE

Et c'est parti pour 25 km d'ascencion du Stelvio dont Thierry rève depuis 6 mois et en +c'est son anif demain, quel beau cadeau !Il faut dire que son cycliste de père a écrit dans une revue que ne pouvait s'appeler cyclo que celui qui avait franchi le Stelvio : la chance nous était donnée ce jour d'entrer dans la confrérie.Dès le ravito reparti, on croise Francis qui n'aurait pas pu être plus pil§poil et nous commençons cette légendaire ascencion à 3 TDL. C'est déjà du plic ploc, il n'y a plus de groupe, seuls chacun comme il le peut, on monte mètre après métre et nous décomptons les 48 virages qui mènent au top.

stelvio

Comme les autres, notre groupe s'étiole, ces lacets permettent une relance salutaire, ils sont bien plus nombreux qu'à l'Alpe. Ce n'est pas sans inquiètude que, prenant de l'altitude et dépassant la forêt, on jette un regard vers le haut pour voir enfin le sommet, il y a un mur énorme entrecoupé de lacets entre lui et nous; Là,  il reste un peu plus de 10 km à gravir.

transalp3
 

On se surprend à dépasser pas mal de concurrents et ce n'est pas sans plaisir, qu'en regardant vers le bas, on voit ces coureurs étalés sur les innombrables lacets gravis. 

3km du sommet, une moto parquée avec sa sono à fond, de la musique allemande à flonflon nous regonfle le moral, mais pas celui du pauvre qui pousse son vélo, dérailleur arrière cassé, pendant lamentablement sur la route. Il fait plus froid, le ciel est couvert, le vent nous aide une fois sur deux.

 Lacets_Stelvio2

On arrive ainsi au sanctuaire des "montain bikers" of the road, Thierry pour se recueillir (c'est le plus mysticocycliste de la bande) puis Francis et Phil, tout ça en 5 minutes.Voilà 1800 de deni depuis Prado, en 24 km, pour arriver à 2746 mètres en 2H 04 (n'essayez pas de calculer la moyenne - s'il vous plait), cela demeure le record du TDL toujours inbattu à cette heure !! 7°, il faudra pas trop s'eterniser, on en oubliera de prendre une photo. 

A peine le temps d'enfiler sa veste

et d'entamer la descente que le vent nous jette des flocons de neige à la figure, pas de quoi en faire une boule, mais bien différent d'une nuée de mouches blanches comme le pensait de prime abord Thierry.Descente à toute berzingue, sauf une série de 5 tunnels, non éclairés qui sont bien gardés par des signaleurs et éclairés par  le phare des motos de l'organisation. Moins de berzingue poour Phil, dont le vélo "américano-nippon" commence à l'accompagner à la batterie selon un rythme de 1 coup pour un tour de manivelle.le ciel demeure chargé à Bormio où nous croisons l'équipe LOTTO en entraînement dans le coin ; ils ont du se demander ce qui se passait à croiser 1200 cyclistes. On a reconnu Cadel Evans et Mario Aerts, Thierry a faillit faire connaissance avec la voiture du directeur sportif.A peine en bas que la peine revient. Le passo Foscagno nous tend ses bras. Pas de gros %  (max 7-8 sur 4 km) mais 20 km pour voir son sommet et encore 3 km pour voir celui du col d’Eira sous une fine pluie intermittente. Pas de chance, nos amis allemands dépassent thierry au sommet de cette dernière difficulté , puis c’est la plongée vers Livigno, une zone franche entre la suisse et l’Italie à 1830 m d’altitude. Arrivée de thierry  après 6h comme Phil l’avait prévu et  l’écureuil arrivant 6 minutes plus tard. Nous sommes 82 de l’étape au classement de notre catégorie ( Masters) et au classement général nous sommes 242 ème , soit à la queue de la première moitié : on est où on doit être.  Verif sans succès du trek-shimano de phil au stand Rose.de, où son vélo passe de main en main et après 45 minutes d’essais divers et de démontage complet ( tout cela gratuit) , retour à la case départ, le vélo batterie faisant tjs autant de bruit. Après consultation chez le docteur Francis, il diagnostique une bille cassée dans le boitier du pédalier. Pas de chance au stand ils n’ont pas de clef spéciale bontrager pour extraire le boitier. On continuera donc en musique jusqu’à samedi, thierry désirant l’accompagner en retendant les cables de son violon merckx.Ensuite le train train journalier dont on vous fera bientôt le menu.

Picture 314-7

Voilà, le TDL a survécu à cette étape d’anthologie et vous pouvez nous commander une stèle à déposer au local du club entre 2 caisses d’orval. Bière à laquelle on commence à penser de +en+ car cette semaine les seuls plaisirs hors vélo se limitent à 1 petite bière pour 2 ( depuis le début, pas par jour) et 1 verre et demi de vin rouge par jour quand notre manager s’absente pour un petit besoin après ses doubles bières quotidiennes ( on ne sait pas ce qu’il s’enfile en + quand on roule).  

 

 

07:15 Écrit par Thierry&Phil dans Algemeen | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Salut le poulet et le coq,

Il n'y a pas à dire, vous nous faites rêver avec ce magnifique défi. Beaucoup de courage pour les étapes restant jusque à l'arrivée.

Pour info pour les autres lecteurs, il y a également un article sur vélo 101 chaque jour avec, chaque fois, la présentation d'une équipe. Je leur ai suggérer d'aller interviewer nos artistes et le type de vélo 101 m'a répondu que leur correspondant sur place avait vu LEUR TEAM MANAGER (je cite). J'en déduit qu'il doit s'agir de notre cher Willy... bravo pour cette nouvelle fonction !!!

Écrit par : Augustin | 28/06/2007

Bon anniversaire à Thierry, Katrien, Ophélie et Gilles

Écrit par : Katrien | 28/06/2007

terwijl jullie genieten van het vroege uur ,van de rit , het uitzicht , de wind , de koude , blijven wij aan het werk . We drinken een leffe op jullie gezonheid en wensen jullie nog harde maar fijne dagen. Roger zal zondag ook wat trainen. Thierry voor jou een prettige verjaardag. Roger en Belle Poule.

Écrit par : roger | 28/06/2007

terwijl jullie fietsen gelijk zot zijn wij de rapporten van de kids gaan halen, alle drie geslaagd, kijken nu uit naar Spanje, hier is het herfst en het zal er niet op verbeteren, vele groetjes uit het winderige schoten

Écrit par : la belle poule | 29/06/2007

Les commentaires sont fermés.